METZ L'Espagnol Tommy Robredo, 25 ans, 9-ème joueur mondial, a confirmé son statut de tête de série numéro 1 et remporté dimanche après-midi l'Open de Moselle de tennis à Metz (353.450 dollars): il a battu en finale le Britannique Andy Murray (ATP 18/N.3), 20 ans, 0-6, 6-2, 6-3 et engrangé de précieux points dans la course aux Masters.
L'Ibérique a ainsi enlevé son premier tournoi sur dur après deux finales sur cette surface cette saison, à Auckland en janvier et Pékin en septembre.
"En Espagne, on dit toujours que la troisième fois est la bonne", soulignait le joueur, tout sourire après sa victoire. Il a également remporté son deuxième trophée de la saison après Sopot, en Pologne, fin juillet, et le sixième de sa carrière, le premier sur une autre surface que la terre battue.
Pourtant le quart de finaliste à l'Open d'Australie était mal entré dans sa finale. L'Ecossais Andy Murray, en pleine démonstration, survola en effet la première manche et lui infligea un sévère 6-0 dans un premier set éclair de 22 minutes. Jouant avec les lignes, Murray remporta 25 points sur les 33 de ce premier acte.
Baladé sur tout le terrain, l'Espagnol se réveilla dans la deuxième manche et n'allait plus laisser respirer son adversaire jusqu'à l'issue du match. Il se porta rapidement en tête dans les deux dernières manches en prenant le service de son rival et s'imposa finalement en 1 h 53 minutes.
"Je n'ai jamais baissé les bras et après le gain de la deuxième manche j'étais en pleine confiance pour la troisième", indiqua encore l'Espagnol.
Avec cette victoire qui lui rapporte 175 points, Robredo reste plus que jamais en course pour participer aux Masters à Shanghai en novembre, qui restent réservés aux huit premiers joueurs mondiaux.
En attendant, Robredo a décidé de faire l'impasse sur Stockholm et de se réserver pour Madrid dans deux semaines.