Depuis l'ouverture de la saison sur terre battue, à la mi-avril, Andy Murray est supérieur à Novak Djokovic. De là à ravir un jour la première place au ranking ATP détenue par le Serbe ?

L'Equipe fait un terrible constat pour les fans inconditionnels de Djoko: depuis la mi-avril et le tournoi de Monte-Carlo, le meilleur tennisman du monde n'est autre qu'Andy Murray. Avec sa victoire à Wimbledon ce dimanche, le Britannique égalise au nombre de grands chelems remportés cette saison par le premier à l'ATP (Djokovic ayant remporté Roland Garros et Murray, Wimbledon). Egalité également entre les deux hommes au niveau des Masters 1000 empochés: le Serbe soulevant le trophée à Madrid tandis qu'Andy l'emportait à Rome.

La différence se fait surtout au nombre de victoires depuis Monte-Carlo jusqu'à cette victoire face à Milos Raonic en finale de Wimbledon: 30 victoires pour "Angry Murray" contre 18 pour le Djoker. L'analyse ne serait pas complète si nous n'évoquions pas le succès du Britannique au tournoi du Queen's, en préparation de Wimbledon. 

Trois ans après son premier succès à Londres, Andy Murray parait plus que jamais armé pour contrecarrer les plans de Novak Djokovic dans une saison 2016 qui pourrait bien être celle du gladiateur de sa Majesté.