Justine Henin est déjà assurée de terminer l'année à la 1re place, pour la 3e fois, et dépassera la perf de Lindsay Davenport


BRUXELLES À l'heure où les meilleures joueuses se disputent les derniers sésames qualificatifs pour le rendez-vous suprême de fin d'année, Justine Henin est déjà assurée, quoi qu'il lui arrive, de terminer l'année à la première place mondiale.

Elle n'a plus quitté cette position depuis le 19 mars, à l'issue du tournoi d'Indian Wells supplantant Maria Sharapova, et ne la quittera plus avant quelques mois.

Avec 5.500 points au classement WTA, Justine Henin a un viatique de 1.850 unités sur sa dauphine russe Svetlana Kuznetsova (3.650 points). Ensuite, les classements se tassent entre les 2e et 5e places avec 475 points d'écart. Autant dire que la WTA, en 2007, a trouvé une véritable patronne. Avec 54 victoires contre 4 défaites cette saison, Justine Henin est encore un peu plus entrée dans l'Histoire du tennis. Elle aura l'occasion de creuser l'écart au tournoi de Zurich qui débute la semaine prochaine où elle n'a aucun point à défendre. En 2006, la Rochefortoise n'avait pas pris part à aucun tournoi entre l'US Open et le Masters de Madrid.

Steffi Graf, n° 1 durant 7 ans, trois mois et une semaine

L'avenir s'annonce d'autant plus dégagé pour la reine du circuit qu'elle n'aura aucun point à défendre lors de la tournée australienne. Son absence de la compétition en janvier dernier en raison de son divorce devrait garantir à la quadruple lauréate à la Porte d'Auteuil de figurer sur la plus haute marche du podium durant quelques mois.

Au fil des semaines, elle vient ainsi titiller les grandes championnes de l'ère Open. Le lundi 31 décembre 2006, la tombeuse des soeurs Williams à l'US Open se hissera à hauteur de la revenante Lindsay Davenport avec, à son actif, 98 semaines passées en tête de la hiérarchie.

La protégée de Carlos Rodriguez, qui ravira la sixième place à la Californienne dans ce classement très particulier des superstars du circuit, reste à des années-lumière des cinq meilleures joueuses, Steffi Graf (377, l'équivalent de 7 ans et 13 semaines au sommet), Martina Navratilova (331), Chris Evert (262), Martina Hingis (209) et Monica Seles (178).

Kim, la pionnière belge

Si d'aventure, Justine Henin se maintenait au plus haut niveau, il lui faudrait encore attendre deux ans et quatre semaines pour figurer dans le cercle privé du Top 5 , soit au plus tôt... le 9 novembre 2009.

Kim Clijsters est aux portes du Top 10 avec 19 semaines passées au faîte de la hiérarchie. Elle se consolera en se rappelant que, le 11 août 2003, à Stanford, elle fut la première joueuse belge à réaliser l'exploit de dominer le circuit. Elle fut onze semaines plus tard détrônée par... son insatiable compatriote.



© La Dernière Heure 2007