Duel de poids lourds dans le désert à Indian Wells

INDIAN WELLS Rafael Nadal (ATP 2) est prêt à régler ses comptes avec Jo-Wilfried Tsonga (ATP 17) dans ce qui constituera, ce mercredi, le premier grand clash du tournoi d'Indian Wells, au stade des huitièmes de finale. L'Espagnol aspire à prendre une revanche dans le désert californien, où il est tenant du titre, contre le Français qui l'avait saoulé de coups pour le priver d'une accession en finale à l'Australian Open.

"Cette défaite m'avait fait très mal", confia le Majorquin, mis K.-O. en trois sets par le Manceau. "Il est clair que je vais devoir mieux jouer cette fois-ci. Il sera important de bien servir car son service est impressionnant, et il faudra aussi que je me montre plus agressif du fond du court. En Australie, il avait eu le contrôle de la balle tout le temps. Je vais essayer de ne pas répéter ce scénario..." ironisa-t-il.

Rafa Nadal, qui doit encore prouver qu'il est un grand joueur de surface dure, est bien placé pour en parler, pour avoir été balayé par un autre grand serveur, Andy Roddick, à Dubaï. Le triple vainqueur de Roland-Garros, qui a aisément dominé le jeune Américain Donald Young (ATP 86), risque d'ailleurs de ne pas rigoler si on se réfère aux 15 aces et aux 84 % de premières balles de Jo-Wilfried Tsonga contre Paul-Henri Mathieu (ATP 14).

"Tous les matches sont importants, poursuivit l'Espagnol, mais ceux à Indian Wells le sont encore plus dans la mesure où je suis le tenant du titre. L'an dernier, j'ai disputé mon meilleur tournoi ici et je compte vendre chèrement ma peau."

Jo-Wilfried Tsonga, dont le faciès n'est pas sans rappeler celui d'un certain Muhammad Ali, s'était boxé un chemin vers la gloire en battant Rafael Nadal à l'Australian Open. Retombé de son nuage depuis et ayant pris le temps de soigner son dos, toujours fragile, le Français est ravi de la perspective offerte de rééditer son exploit.

"Il est orgueilleux. Il aime les défis. J'ai la possibilité de montrer que l'Australie n'était pas de la chance, s'est-il réjoui. J'ai besoin d'être motivé pour être au top. Ma qualité n'est pas le tennis pur. Mais je gagne beaucoup de matches avec la motivation. Dans ma tête, le favori, c'est moi."

Voilà qui promet...



© La Dernière Heure 2008