"Je ne veux pas que ça me serve d'excuse, a déclaré Nadal. La seule raison pour laquelle j'ai perdu, c'est qu'il a beaucoup mieux joué que moi"


NEW YORK L'Espagnol Rafael Nadal, sévèrement éliminé dimanche en demi-finale de l'US Open par l'Argentin Juan Martin Del Potro (6-2, 6-2, 6-2), a indiqué qu'il pensait souffrir d'une petite déchirure abdominale.
"Je ne veux pas que ça me serve d'excuse, a déclaré Nadal. La seule raison pour laquelle j'ai perdu, c'est qu'il a beaucoup mieux joué que moi."

"Quand je suis revenu de ma blessure aux genoux (en août, après deux mois d'absence du circuit), je me suis fait mal aux abdominaux à Montréal au 3e tour contre l'Allemand Philipp Petzschner, a-t-il raconté. Je n'ai rien dit et j'ai passé un examen qui n'a pas révélé grand chose. La douleur a ensuite augmenté à Cincinnati. Après ma demi-finale perdue contre Djokovic là-bas, j'ai passé un autre examen qui a montré une élongation musculaire. Et ici pendant deux semaines, je pense que ça s'est transformé en une petite déchirure."
"Je ne crois pas que c'est une blessure très importante", a ajouté le Majorquin de 23 ans, qui compte passer de nouveaux examens en Espagne mais ne s'attend pas à une longue absence du circuit. Il a déclaré forfait pour la rencontre de Coupe Davis entre l'Espagne et Israël le week-end prochain.

"Dans l'ensemble, je suis content de mon retour en compétition, ce n'était pas facile, j'aurais préféré commencer par de petits tournois mais le calendrier ne me le permet pas, a ajouté Nadal. C'était important que j'essaie de faire de mon mieux ici même si c'était difficile de jouer avec ce problème."
Nadal a expliqué que la douleur lui rendait les services difficiles, surtout face au vent. "Je ne pouvais pas chercher les angles, je servais au milieu parce que les abdos me tuaient quand je cherchais les lignes extérieures, a-t-il déclaré. Je n'avais pas d'avantage sur mon service et vu comme Juan Martin a joué, c'était impossible. Il est en grande confiance."

"J'ai gâché beaucoup d'occasions de break (5) et j'ai très mal joué sur les points importants", a conclu le Majorquin, qui retrouvera mardi la place de N.2 mondial que l'Ecossais Andy Murray lui avait prise il y a un mois.

© La Dernière Heure 2009