Richard Gasquet (ATP 9) s’apprête à disputer ce samedi à l’US Open la deuxième demi-finale de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem. Le Français, 27 ans, n’ignore rien de l’ampleur de la tâche qui l’attend alors qu’il retrouvera de l’autre côté du filet Rafael Nadal (ATP 2), lauréat de neuf tournois et invaincu sur surface dure en 2013.

“Pour le battre en demi en Grand Chelem, avec la saison qu’il est en train de réaliser, il faut faire un match énorme. Il ne faut même pas être bon, il faut être monstrueux”, a-t-il confié sur RMC Sport. “C’est vrai qu’on a plus de chances de le battre sur PlayStation, sourit-il, mais je vais vraiment essayer de faire un gros match. Je suis très motivé. Disputer une demi-finale est un grand moment pour moi.”

Il y a six ans , sur le gazon de Wimbledon, Richard Gasquet n’avait pu faire le poids contre un certain Roger Federer, qui l’avait battu 7-5, 6-3, 6-4. Fort de victoires conquises de haute lutte contre Milos Raonic (ATP 11) et David Ferrer (ATP 4), il espère que l’histoire sera différente cette fois, même si sa seule victoire contre l’Espagnol remonte à… quinze ans, au tournoi des Petits As à Tarbes.

“Depuis tout jeune, j’ai été accusé un peu de tout, mais ça fait 3 ou 4 ans que physiquement je travaille beaucoup. Ce cinquième set (contre Ferrer) était l’un des plus importants de ma vie. Samedi, il n’y aura pas de quartier. J’entrerai sur le court pour gagner, sinon ce n’est pas la peine que je vienne, sourit-il. C’est le rendez-vous ultime et je ferai de mon mieux pour sortir du match sans aucun regret…”