Ça chauffe en Australie...

L'Australien Nick Kyrgios, 29e mondial, s'est offert une victoire de prestige mardi à l'ATP Cup, en dominant le Grec Stefanos Tsitsipas, numéro 6 mondial, 7-6 (9/7), 6-7 (3/7), 7-6 (7/5), après 2h30 de combat acharné.

Le jeune Grec de 21 ans s'est emporté après la perte du premier set, jetant sa raquette après avoir rejoint sa chaise. Cette dernière a au passage touché le bras de son père, qui est aussi son entraîneur et qui était donc assis juste à coté de la chaise du joueur au moment de l'incident. Tsitsipas s'est ensuite fait recadrer par l'arbitre mais aussi par ... sa mère, qui s'est levée des tribunes pour venir glisser quelques mots à son fils.

Bien que ce match soit sans enjeu, puisque l'Australie était déjà sûre d'être qualifiée depuis dimanche et que la Grèce se savait déjà éliminée, chacun des deux joueurs a crânement défendu ses chances, notamment au service où les aces se sont enchaînés des deux côtés (25 pour Kyrgios, 18 pour Tsitsipas). En quart de finale, l'Australie qui termine première du groupe F après avoir remporté l'ensemble de ses matches, rencontrera la Grande-Bretagne, qui a décroché son billet mardi.