Véritable institution dans le paysage tennistique belge, mais aussi doté d’une belle réputation au niveau international, l’Astrid Bowl, tournoi réservé aux juniors qui se déroule chaque année à Charleroi, juste avant Roland-Garros, ne fêtera pas en 2020 sa 56e édition. Prévu du 23 au 30 mai, le tournoi qui a vu passer sur ses courts des champions comme Roger Federer, Stan Wawrinka, Gustavo Kuerten, Kim Clijsters, Justine Henin ou Martina Navratilova avait été reporté du 26 septembre au 3 octobre. Mais la situation sanitaire actuelle a eu raison des ambitions du comité organisateur qui voulait maintenir l’épreuve cette saison. "Les exigences très strictes émises par l’ITF, ne fût-ce que, par exemple, en matière d’accès à notre pays sans quarantaine pour les joueurs, les protocoles sanitaires très lourds (émis par l’ITF, l’AFT et nos instances gouvernementales) qu’il faudrait appliquer pour les joueurs et spectateurs, les hôtels, la restauration, les douches et vestiaires, les transports, rendent extrêmement difficile l’organisation d’un tel tournoi. De plus, la progression de la pandémie mondiale et la récente dégradation des conditions sanitaires en Belgique et dans d’autres pays européens ne laissent pas présager d’assouplissement des mesures à court terme."

Il faudra attendre 2021 pour découvrir à Loverval les champions de demain.