L'espace de deux semaines, Melbourne se mue en capitale mondiale du tennis. Pour les médias australiens, cela dit, mardi, c'est le cricket qui fit la une avec l'annonce du décès de l'ancien international David Hookes, agressé par un videur à la sortie d'un hôtel de St Kilda, à un lob lifté du complexe abritant l'Australian Open.

En Belgique, on ne peut sans doute pas se rendre compte de l'impact médiatique que génère, aux antipodes, une discipline aux règles si compliquées à cerner. Premier sport devant l' Aussie Rules football, le tennis et la natation, le cricket jouit d'une incroyable popularité ici, chaque match de l'équipe nationale étant télévisé en direct.

En face de Melbourne Park, l'ancien stade olympique des Jeux de 1956 est d'ailleurs tout dédié à la batte et pourra bientôt accueillir 80.000 spectateurs. La mort tragique de cet ancien batteur reconverti comme coach de la province du Victoria a choqué tous les Australiens. La vie, cela dit, a bien entendu continué et le tennis aussi. La Belgique, ainsi, a vu tous ses représentants masculins s'éclipser dès le premier tour, ce qui n'était plus arrivé depuis l'année 2000 à Roland-Garros.

Greg Rusedski a également quitté le tournoi et pourra désormais se consacrer à la défense de son cas de dopage, mais ce n'est pas pour autant que le sujet sera clos, la rumeur circulant que le Britannique pourrait entraîner avec lui plusieurs autres joueurs du circuit et carrément l'ATP Tour tout entier.

© Les Sports 2004