Plus qu'un barrage à franchir!

Miguel Tasso Publié le - Mis à jour le

Tennis Coupe Davis. La Belgique s'est facilement imposée (1-4) en Ukraine

KIEV Mission accomplie pour l'équipe belge de Coupe Davis qui a dominé, sans problème majeur (4-1), l'Ukraine en match comptant pour la Zone Euro-Africaine. Dès samedi, après le double, la messe était dite. Sans perdre le moindre set, Olivier Rochus et Kristof Vliegen avaient apporté les trois points nécessaires et suffisants à la qualification. Hier, pour l'honneur, Gilles Elseneer a pris la mesure de Sergiy Stakhovsky tandis que Stefan Wauters, qui gaspilla deux balles de match, était battu in extremis par Sergei Bubka Junior (le fils de l'ancien perchiste) dans le tie-break du dernier set. «Tout a été parfait: le résultat, la manière et l'ambiance. Je suis conscient que ce ne sera pas toujours aussi facile à l'avenir mais pour une pendaison de crémaillère, je suis un capitaine comblé», nous expliquait hier soir Julien Hoferlin.

Une fois encore, la Belgique devra donc passer, du 22 au 24 septembre, par les barrages pour retrouver une place au sein du Groupe Mondial. Le tirage au sort aura lieu mercredi prochain et tout laisse à penser, hélas! que nos représentants ne seront pas élevés au rang de tête de série. Au classement mondial, qui sert de référence principale à l'heure de désigner les têtes de série, la Belgique n'occupe en effet que la 21e place et se trouve devancée par huit pays également engagés dans les barrages (Espagne, Slovaquie, Suisse, Pays-Bas, Roumanie, Suède, Autriche et Allemagne). Théoriquement, la Belgique devrait donc croiser le fer avec l'une de ces équipes, en espérant que la rencontre puisse, bien sûr, se disputer sur notre sol. Ce serait automatiquement le cas face à l'Espagne, à la Suède, à l'Autriche et à la Roumanie. «J'espère qu'on aura la chance de jouer chez nous. Ce serait un gros avantage. J'espère aussi que nous éviterons un déplacement en Suisse, sur les terres de Roger Federer qui a déjà annoncé qu'il participerait aux barrages», poursuit le capitaine.

Une chose est sûre: la Belgique abordera ce match de barrages sans complexe et avec la ferme volonté de s'imposer. Elle en a clairement les moyens et l'ambition. «À Kiev, l'ambiance au sein du groupe a été extraordinaire. On est vraiment parti sur de bonnes bases. Julien Hoferlin nous connaît très bien. Il a l'expérience du terrain. Il sait comment on fonctionne. C'est très important», nous confiait Kristof Vliegen, toujours aussi enthousiaste.

Si tout va bien, Xavier Malisse devrait réintrégrer l'équipe en septembre. Ce ne sera pas le cas de Christophe Rochus qui a décidé de ne pas jouer en Coupe Davis cette année.

Mais avec Olivier Rochus, Xavier Malisse et Kristof Vliegen, tous membres du Top 60 mondial, la Belgique compte assurément trois joueurs de très haut niveau, parfaitement capables de lui permettre de réintégrer ce fameux Groupe Mondial qui réunit les seize meilleures nations.

© Les Sports 2006

Miguel Tasso