Il a ainsi rejoint le rang de celles et ceux qui commencent à sérieusement hésiter à se rendre aux Etats-Unis pour la tournée estivale. Toni Nadal a récemment confié les doutes de Rafa sur un programme jugé intenable entre dur et terre battue. Novak Djokovic a lui annoncé qu’il n’était pas du tout sûr de faire le voyage à New York. La joueuse Alizé Cornet en a fait de même.

"Le nombre de personnes touchées par le coronavirus augmente. Je ne sais pas s’il est raisonnable de s’y rendre mais nous allons essayer. Je vais m’entraîner sur la surface dure pour préparer le tournoi de Cincinnati et l’US Open. Cela ne sent pas bon pour le moment mais cela peut changer. Nous avons droit à un accompagnant voire deux, ce qui n’est pas simple également", a ainsi confié David Goffin à Sky Sports.

Comme beaucoup, il aimerait avoir plus de réponses sur les conditions de jeu, avant de trancher sur sa participation. "Des joueurs ont été contaminés, le virus est présent dans le monde du tennis. Nous ne savons pas comment cela va se passer si un cas positif est détecté pendant le tournoi. Nous aimerions avoir plus de détails. Ce sera plus facile pour prendre une décision." Le Liégeois peut se permettre financièrement de ne pas jouer l’US Open, et est assuré de ne pas perdre les points de son huitième de finale 2019 suite au changement de règles annoncé par l’ATP. C’est donc le risque pour la santé et le risque de se retrouver coincé à New York en mettant la saison européenne de terre battue en danger, qui serviront de juges de paix.