Décidément, les idées de Novak Djokovic ont du mal à passer avec les autres grands noms du circuit. Ce lundi, après sa victoire écrasante contre Schwartzmann, le numéro un mondial avait expliqué qu'il avait une préférence pour les matchs en deux sets gagnants: “Je suis plutôt fan des matchs en sets, partout, dit le Serbe. Les tournois du Grand Chelem ont une longue tradition, une longue histoire, je ne sais pas s’il y a une chance de changer cela. Mais oui, je suis fan du meilleur des trois sets."

En plus d'un avis personnel, le Serbe estime que le tennis doit se moderniser afin de continuer à toucher les plus jeunes. "Je pense que la durée d'attention des fans, notamment de la nouvelle génération, est plus courte. A nous d'améliorer le produit qu'est le tennis d'un point de vue commercial et marketing. Nous devons changer quelque chose" a-t-il expliqué.

Quelques heures après ces déclarations et sa défaite contre Medvedev, Alexander Zverev s'est également exprimé sur la question. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il n'est pas en adéquation avec le Djoker. "Tu ne changes pas l'histoire du tennis comme ça. On l'a fait pour la Coupe Davis, on a vu le résultat. Le tennis est un sport physique. C'est pour ça qu'on s'entraîne, qu'on va à la salle de sport. Les Grands Chelems doivent rester en 5 sets pour toujours".

Un avis partagé par le meilleur le Roi de Roland-Garros Rafael Nadal. "Je suis totalement contre, a noté le Majorquin. Le format en trois sets gagnants rend ces tournois particuliers. C'est l'histoire de notre sport. Pour gagner un tournoi du Grand Chelem, il faut être plus solide mentalement et physiquement."

Ce n'est pas la première fois que Novak Djokovic est lâché par les autres stars du circuit. Fin août dernier, Novak Djokovic annonçait la création de la PTPA, l'association des joueurs de tennis professionnels qui entrerait en concurrence avec l'ATP, la structure officielle actuelle qui gère le tennis mondial depuis 1990. Le Majorquin avait déjà vivement critiqué ce choix en argumentant "qu'en faisant cela, il n'aide pas plus le tennis que les autres joueurs"