Première finale pour Justine

Tennis

S. F.

Publié le

Première finale pour Justine
© Photonews
Elle risque d'avoir fort à faire si elle désire triompher à Melbourne

SYDNEY Elle aurait préféré jouer.

Tout sportif vous le dira, il n'est jamais agréable de gagner par forfait.

Mais bon, ce n'est pas de sa faute. Justine Henin-Hardenne s'est qualifiée, vendredi, pour sa première finale de l'année et la vingt-cinquiè- me déjà de sa jeune carrière dans le cadre du tournoi mixte de Sydney. La première joueuse mondiale a profité du retrait de Lindsay Davenport (WTA 5), qui a été forcée de renoncer en raison d'une blessure à l'épaule contractée la veille dans le deuxième set de son quart de finale victorieux contre Elena Dementieva (WTA 8).

«C'est un petit peu triste de se qualifier de cette manière, confia-t-elle, Cela laisse un goût amer. Mais que puis-je y faire? Je suis, pour ma part, très contente de connaître pareille semaine de préparation à la veille du premier Grand Chelem de l'année. J'ai eu un excellent match sous tension contre Chanda Rubin en quart de finale. Elle a vraiment pratiqué un tennis incroyable. J'ai éprouvé des difficultés à le conclure, commettant pas mal de fautes en revers, mais il m'a fait le plus grand bien.»

Un autre bon match, la Rochefortoise le disputera, ce samedi soir, en finale, contre la gagnante de l'autre demi-finale perturbée par la pluie opposant Amélie Mauresmo (WTA 4) à l'Italienne Francesca Schiavone (WTA 21).

Il tombera certainement à point nommé. C'est que si elle désire ajouter une troisième levée du Grand Chelem à son palmarès, après ses triomphes à Roland-Garros et à l'US Open, l'an dernier, elle devra sortir son meilleur tennis afin de s'extirper d'un tableau qui ne semble pas piqué des vers.

Davenport et Mauresmo

Si son entrée en lice à Melbourne, lundi ou mardi, contre la jeune Australienne inconnue Olivia Lukasze- wicz, titulaire d'une wild card, s'assimilera sans doute à un simple amuse-bouche, elle devra, en revanche, se méfier de la frappeuse russe Svetla- na Kuz- netsova (WTA 33) dès le troisième tour. La suite s'annonce nettement plus périlleuse avec un quart de finale théorique contre cette même Lindsay Davenport et une demi-finale contre Amélie Mauresmo, qui la domina lors du Masters de Los Angeles, Kim Clijsters (WTA 2) se retrouvant dans l'autre moitié du tableau en compagnie de Venus Williams (WTA 11). «Je suis vraiment malheureuse de n'avoir pu rencontrer Justine », expliqua pour sa part l'infortunée Américaine, à peine remise d'une opération au pied qui lui gâcha toute sa fin de saison dernière. «C'était un gros match à disputer. Je ne suis cependant pas abattue. Dans ma carrière, j'en ai vu d'autres. Les médecins et kinésithérapeutes m'ont d'ailleurs dit que trois à quatre jours de repos pourraient représenter une énorme différence et que la blessure pourrait même totalement guérir. Je demeure optimiste et persuadée que, dès lundi, je pourrai à nouveau y aller à fond.» Même en l'absence de Serena Williams (WTA 3), tenante du titre, ainsi que de Jennifer Capriati (WTA 6), lauréate des éditions de 2001 et de 2002, il paraît clair que cet Australian Open ne risque pas d'être une partie de plaisir pour les deux championnes belges...

© Les Sports 2004

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info