Tennis

L'Espagnol Rafael Nadal, N.2 mondial, a critiqué le choix des têtes de série du tournoi de Wimbledon, qui favorise les résultats obtenus sur gazon sans "respecter le statut" du classement ATP et devrait le reléguer comme N.3 derrière Novak Djokovic et Roger Federer.

"La seule chose dans cette histoire qui ne me paraît pas bonne, c'est qu'il n'y ait que Wimbledon qui fasse cela", a fustigé Nadal dans une interview diffusée lundi soir sur la chaîne espagnole Movistar.

"Il n'y a pas que mon cas particulier. C'est arrivé de nombreuses fois que certains joueurs, sur leur propres mérites, parce qu'ils ont bien joué toute l'année sur toutes les surfaces, ont obtenu un statut. Et là-bas (à Wimbledon), on ne respecte pas le statut obtenu et on leur impose des tirages plus compliqués", a-t-il poursuivi.

Alors que les autres tournois du Grand Chelem suivent le classement ATP pour désigner les têtes de séries, qui disposent d'un tirage au sort protégé, Wimbledon utilise un classement panaché tenant compte du rang ATP mais aussi des résultats passés sur herbe.

En conséquence, le Suisse Roger Federer, N.3 mondial à l'ATP mais qui vient de gagner le tournoi sur le gazon allemand de Halle, devrait obtenir le statut de tête de série N.2 à Wimbledon derrière le numéro 1 mondial Novak Djokovic, reléguant Nadal au troisième rang. Ce qui, en principe, devrait valoir à l'Espagnol un tirage moins favorable.

"Mais bon, quoi qu'il en soit, que je sois N.2 ou N.3, je devrai jouer à mon meilleur niveau pour aspirer à ce à quoi j'aspire", a tempéré Nadal, qui vient de remporter son 12e tournoi sur la terre battue de Roland-Garros et brigue un troisième sacre sur le gazon de Wimbledon après 2008 et 2010.