Rochus n'a pu venger Malisse

Tennis

Serge Fayat

Publié le

Rochus n'a pu venger Malisse
© EPA
Il a également subi la loi du crocodile Costa au tournoi de Hambourg

HAMBOURG Il n'y a, malheureusement, plus de Belge en lice au tournoi Masters Series sur terre battue de Hambourg. Olivier Rochus (ATP 63) n'a pas réussi à venger son copain Xavier Malisse (ATP 62), mercredi. A son tour, le petit Auvelaisien a subi la loi du crocodile de la brique pilée qu'est Albert Costa (ATP 31), lauréat de Roland-Garros en 2002. Le puîné de la famille aura bien poussé l'Espagnol dans ses derniers retranchements, mais à l'arrivée il se sera incliné 7-5, 6-4.

«L'exploit était franchement à sa portée, confia son coach Julien Hoferlin, et c'est ce qui le rend particulièrement déçu. Je n'ai pas les statistiques, mais à partir du moment où ils ont mis 1h58 pour disputer deux sets, le match a forcément été très serré. Olivier a bénéficié de beaucoup d'occasions dans le deuxième set, réussissant par deux fois le break à 2-2 et à 3-3, mais il n'a jamais pu confirmer. Je suis certain que s'il était parvenu à mieux gérer les quelques points importants, il le sortait!»

«Il est prêt pour Roland-Garros»

Quart de finaliste l'an dernier à Hambourg, où il avait battu ce même Albert Costa au deuxième tour en sauvant une balle de match, Olivier Rochus va connaître un léger recul au classement ATP, mais il est cependant loin d'avoir tout perdu. Auteur d'un nouveau bon match contre une référence sur terre battue après une accession, il y a dix jours, en demi-finale du tournoi de Munich, il peut entrevoir Roland-Garros avec sérénité.

«Il est franchement prêt pour Roland-Garros, assure son entraîneur. Etre battu lorsque l'on passe tout près fait mal, mais il a une nouvelle fois montrer des choses intéressantes. Son jeu sur terre est bien en place, au niveau des trajectoires de balle, de l'utilisation des effets, avec le revers slicé, et sur le plan tactique avec les montées à contretemps. Beaucoup, évidemment, dépendra du tirage au sort, car tout ce qui est espagnol ou argentin ne sera pas un cadeau. En revanche, il ne dirait pas non pour se mesurer à des têtes de série du genre de Paradorn Srichaphan, Mark Philippoussis ou Max Mirnyi.»

Julien Hoferlin se montre également optimiste pour Xavier Malisse. Sachant que le vainqueur rencontrerait son protégé, il a suivi avec attention son match du premier tour contre Albert Costa, mardi, et il a constaté quelques progrès.

«Je pense sincèrement qu'il n'est pas loin d'un déclic. Cela peut paraître curieux à dire à partir du moment où il ne gagne quasiment pas un match, mais je suis certain que sa saison sur terre battue n'est pas terminée. Il s'est notamment entraîné avec Olivier et j'ai pu noter une évolution. Il y a déjà quelques petits changements depuis qu'il travaille avec Philippe Dehaes. Il lâche à nouveau certaines frappes et il essaye d'être plus offensif. Dès qu'il aura gagné un ou deux matches, il fera reparler de lui.»








LIENS PUBLICITAIRES

"Ascenseurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


dhnet.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.



© Les Sports 2004

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info