La Tchèque Barbora Krejcikova, 33e joueuse mondiale, s'est qualifiée pour la finale du simple dames de Roland-Garros en battant, jeudi, en demi-finale, la Grecque Maria Sakkari (WTA 18) 7-5, 4-6, 9-7. Krejcikova a sauvé une balle de match avant de l'emporter en 3 heures et 18 minutes sur sa cinquième balle de match. Elle rejoint en finale la Russe Anastasia Pavlyuchenkova. Le premier set commençait par trois breaks consécutifs, deux pour Sakkari et un pour Krejcikova. Menée 1-3, la Tchèque sauvait deux balles de break pour revenir à 2-3 puis prenait à son tour le service de son adversaire (3-3). Après un nouveau break de Krejcikova et un débreak de Sakkari (5-4), la Tchèque s'offrait la première manche en prenant le service de la Grecque (7-5).

Sakkari dominait le deuxième set, prenant les deux premières mises en jeu de Krejcikova pour mener 0-4. Malgré la perte de son service (2-4), elle ne tremblait pas et s'adjugeait le set 4-6.

Dans le set décisif, un break dans le troisième jeu permettait à Sakkari de prendre l'avantage (1-2). En confirmant ce break, elle prenait le large (1-3). La 18e joueuse mondiale héritait d'une première balle de match sur le service de son adversaire, mais ne concrétisait pas (4-5). Krejcikova prenait le service de Sakkari pour revenir à 5-5. A 7-6, c'était au tour de Krejcikova de gaspiller trois balles de match. Sur la quatrième balle de match, à 8-7, la Tchèque levait les bras pensant que la balle de Sakkari était dehors, mais le juge-arbitre accordait le point. Krejcikova concrétisait finalement sur sa cinquième balle de match pour l'emporter 9-7.

Krejcikova, 25 ans, disputera sa première finale de Grand Chelem. A Roland-Garros, où elle dispute le tableau principal pour la troisième fois, elle avait atteint les 8e de finale en 2020. Elle visera un deuxième titre, après celui conquis à Strasbourg cette année. En 2021, elle a aussi été finaliste à Dubaï.

Le troisième tour, atteint en 2018 et 2020, constituait le meilleur résultat de Sakkari, 25 ans, qui a éliminé Elise Mertens au 3e tour.

En finale, Krejcikova affrontera la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, 32e joueuse mondiale, victorieuse de la Slovène Tamara Zidansek (WTA 85) 7-5, 6-3 plus tôt dans la journée.

Anastasia Pavlyuchenkova, 32e joueuse mondiale, s'est qualifiée pour la finale de Roland-Garros en battant en demi-finale la Slovène Tamara Zidansek (WTA 85) 7-5, 6-3 jeudi, en demi-finale. La rencontre a duré 1 heure et 34 minutes. Pavlyuchenkova commençait mal la rencontre, concédant d'emblée sa mise en jeu (0-1). La Russe parvenait ensuite à revenir à 2-2. A 4-3, elle réalisait le break, s'offrant la possibilité de servir pour le set (5-3). Mais Zidansek débreakait aussitôt et revenait ensuite à 5-5. Dans le jeu suivant, Pavlyuchenkova sauvait deux balles de break et reprenait l'avantage (6-5). Elle remportait la manche sur le service de son adversaire (7-5).

Dans le deuxième set, Zidansek gaspillait une balle de break dès le premier jeu. On assistait alors à trois breaks coup sur coup, deux pour Pavlyuchenkova et un pour Zidansek. En conséquence, Pavlyuchenkova s'envolait à 4-1. Zidansek revenait à 4-3 sur le service de la Russe, mais cette dernière réussissait un nouveau break tout de suite après (5-3). Elle pouvait ainsi servir pour le gain du match et ne tremblait pas sur sa première balle de match (6-3).

A 29 ans, Pavlyuchenkova disputera sa première finale de Grand Chelem. A Roland-Garros, un quart de finale atteint en 2011 constituait son meilleur résultat. Depuis lors, elle n'avait jamais été plus loin que le troisième tour.

Zidansek, 23 ans, se retrouvait dans le dernier carré pour la première fois après deux éliminations au 1er tour.

Pavlyuchenkova compte 12 titres à son palmarès, le dernier conquis à Strasbourg en 2018.