Les mésaventures se suivent mais ne se ressemblent pas pour notre compatriote Ysaline Bonaventure.

Après être restée bloquée pendant neuf jours à New York en quarantaine suite à une partie de cartes avec le joueur français Benoît Paire, testé positif au Covid-19 avant le début de l’US Open, la Liégeoise s’est blessée à Roland-Garros d’une manière assez spéciale.

Vendredi, la Stavelotoise s’est rendue dans une salle d'échauffement prévue pour les joueurs et joueuses dans l’enceinte du Grand Chelem français. Le sol venait d’y être nettoyé et était encore humide mais aucun panneau ou cône n’était, semble-t-il, présent pour avertir les athlètes. Ysaline a donc commencé naturellement son échauffement et son pied s’est dérobé. Ce qui a provoqué une douleur dans le genou. La 111e joueuse mondiale s’est rendue à l’hôpital pour y passer des examens et l’IRM a montré que la Stavelotaine souffrait d’une entorse du genou avec déchirure partielle du ligament interne et qu’elle sera absente des courts entre quatre à huit semaines. Ce qui met un terme à sa saison.

Un coup dur pour Ysaline qui restait sur un deuxième tour à l’US Open et qui espérait encore rentrer directement dans le tableau final de Roland-Garros.

Il faudra maintenant voir si la responsabilité des organisateurs peut être engagée. Affaire à suivre…