"Ce n'était pas un cadeau pour un dernier tour, mais je pense que je suis passé à côté aujourd'hui", a-t-il confié après sa défaite dans un match où il n'a frappé que 7 coups gagnants pour 29 fautes directes. "Je ne suis jamais parvenu à me mettre dans le match. J'avais du mal à m'habituer aux conditions de jeu qui étaient différentes. Il faisait froid, il y avait beaucoup de vent, les balles n'avançaient pas, elles sortaient bizarrement de ma raquette. Lui a fait son match, même s'il n'a pas dû forcer son talent pour gagner. C'est frustrant, car je restais sur deux bonnes victoires contre Garcia-Lopez et Klizan."

Vainqueur du tournoi junior en 2012, Kimmer Coppejans briguait une deuxième participation à Roland-Garros après s'être extirpé avec succès des qualifications l'an dernier. Le Flandrien espère toutefois encore éventuellement être repêché en tant que lucky loser.

"Je ne connais pas les règles exactes, mais il y a une petite chance, vu qu'il ne reste pas beaucoup de joueurs très haut classés au troisième tour des qualifs. J'ai aussi appris qu'il y avait déjà trois forfaits dans le tableau final. Je ne sais pas exactement qui, mis à part Raonic. Bref, si je peux figurer parmi les cinq lucky losers potentiels, je serai peut-être encore repêché. Il faudra voir. Je n'avais pas encore très bien joué depuis la reprise, mais ici j'ai retrouvé de bonnes sensations. J'espère donc bien finir la saison, avec notamment le tournoi ATP d'Anvers pour lequel je devrais recevoir une wild card. C'est encore une belle perspective."