L'Américaine Venus Williams (WTA 76), qui détient à 40 ans le record de participations aux tournois du Grand Chelem, s'est inclinée d'entrée à Roland-Garros, battue par la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (WTA 161) en deux sets (6-4, 6-4) dimanche.

L'aînée des soeurs Williams, finaliste en 2002 face à sa soeur Serena, est éliminée dès le premier tour pour la troisième année de suite Porte d'Auteuil. Hormis 2011, elle a participé à toutes les éditions du tournoi parisien depuis 1997.

Venus Williams a remporté 7 tournois du Grand Chelem (5 fois Wimbledon, 2 l'US Open) mais peine depuis 2017 a se hisser en deuxième semaine.

Simona Halep se hisse au deuxième tour

Simona Halep, N.2 mondiale et principale prétendante au titre, a rallié en vitesse le deuxième tour de Roland-Garros après avoir surmonté un démarrage poussif face à l'Espagnole Sara Sorribes, dominée en deux sets 6-4, 6-0 dimanche.

Sous le nouveau toit du court Central, Halep s'est d'abord retrouvée menée 4 jeux à 2 , gênée par des conditions de jeu ralenties par l'humidité et le froid. Puis elle a remporté dix jeux consécutifs en passant à l'offensive.

"Il fait un peu froid mais c'est un moment unique de jouer à Roland-Garros le jour de mon anniversaire", a souri l'ex-N.1 mondiale, qui fête ses 29 ans ce dimanche.

Wawrinka balaie Murray

Le Suisse Stan Wawrinka a remporté le choc du premier tour à Roland-Garros face à un autre triple vainqueur en Grand Chelem, le Britannique Andy Murray, balayé 6-1, 6-3, 6-2 dimanche.

Wawrinka, lauréat de l'édition 2015, affrontera au deuxième tour l'Allemand Dominik Koepfer, qui a sorti le Français Antoine Hoang, bénéficiaire d'une invitation.

"Je suis très content, j'ai très bien joué, je suis très satisfait de mon niveau", a réagi l'ancien N.3 mondial, aujourd'hui 17e, au micro de l'ex-tennisman Cédric Pioline.

Malgré les conditions rendues "très difficiles" par le froid et l'humidité, Wawrinka s'est dit "très content d'être de retour à Roland-Garros", un tournoi dont il a également atteint la finale en 2017.

Murray, ancien N.1 mondial, tombé au-delà de la 100e place après des opérations à la hanche qui l'avaient poussé à annoncer sa retraite début 2019 avant de revenir sur sa décision, a concédé la bagatelle de six breaks pour finir avec 6 petits jeux inscrits et une déroute en un peu plus d'une heure et demie.