Sur le court, tout va bien pour Novak Djokovic. Récent vainqueur de l'Open d'Australie, il est toujours numéro un mondial. A 33 ans, le Serbe a même officiellement entamé au début du mois sa 311e semaine au sommet de la hiérarchie du tennis mondial, dépassant Roger Federer (310).

En dehors, le natif de Belgrade, a évité un piège sexuel de peu. Dans une interview pour nos confrères serbes de Svet & Scandal, un magazine people, Natalija Skecic, un mannequin du pays, explique avoir été approchée par un escroc. Elle avait un objectif clair: séduire son compatriote et réaliser une sextape. Prix pour ce service: 60.000 euros.

“Quand il m’a demandé un rendez-vous, j’ai pensé que c’était pour une affaire professionnelle. Je pensais que c’était une caméra cachée quand il m’a dit que je devais séduire Novak et l’enregistrer. Il m’a dit que je pouvais obtenir environ 60 000 euros pour le faire et un voyage où je voulais” a-t-elle expliqué. Heureusement pour le joueur, elle n'a pas accepté la proposition.

“J’ai ri, m’attendant à ce qu’il dise que c’était une blague, mais l’homme était sérieux. Je me suis sentie offensée, humiliée même. Il préparait vraiment un plan machiavélique. Je devais emmener Novak dans un endroit intime et tout filmer. En entendant ça, j’ai pris mes affaires et je suis partie. J’espère qu’il ne trouvera pas une fille qui accepte de faire ça” a précisé la mannequin.

Elle a ensuite tenu à défendre le numéro un mondial. "Il est notre meilleur ambassadeur. Un homme exemplaire, un homme de famille.”