Rafael Nadal (ATP 2) tentera dimanche d'accrocher un 13e sacre sur l'ocre de Roland-Garros. Vendredi sur le court Philippe-Chatrier en demi-finales, l'Espagnol de 34 ans a dompté, assez aisément, l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 14) en trois sets: 6-3, 6-3, 7-6 (0) en 3h09 de jeu. Dimanche, il aura l'occasion de rejoindre Roger Federer au panthéon du tennis avec un 20e sacre en Grand Chelem.

L'opposition était sur le papier très alléchante entre l'ogre de l'ocre et le droitier de Buenos Aires, finaliste à Rome il y a quelques semaines après avoir battu Nadal pour la première fois sur le circuit. Pour se hisser dans le dernier carré à Paris, une première en Grand Chelem pour lui, Schwartzman a triomphé mardi d'une bataille homérique de 5h08 contre Dominic Thiem, récent vainqueur de l'US Open.

Si le tout premier jeu du match, long de 14 minutes, augurait pourtant un énorme combat, Nadal a annihilé les velléités offensives de son adversaire. Coupable de moins de fautes directes et auteur de davantage de coups gagnants, le duodécuple vainqueur à la Porte d'Auteuil a empoché les deux premiers sets sur le score de 6-3.

Semblant prendre l'ascendant sur Schwartzman, notamment physiquement, Nadal a profité du quatrième jeu du troisième set pour signer un retentissant break blanc (3-1). Jusque-là loin du niveau affiché à Rome, l'Argentin a pourtant fait douter l'Espagnol en revenant à (4-4) avant de le pousser au jeu décisif.

Appliqué, notamment en défense, Nadal a profité des nombreuses erreurs de son adversaire pour remporter facilement ce tie break (7-0) et ainsi valider son ticket pour la finale. Outre son incroyable ratio parisien, le Taureau de Manacor voudra assurément rejoindre le Suisse Roger Federer au zénith de l'histoire du tennis. En effet, une 13e Coupe des Mousquetaires constituerait un 20e sacre en Grand Chelem, permettant à Rafael Nadal d'égaler le Bâlois.

Djokovic bat Tsitsipas en cinq sets

La finale tant attendue entre le N.1 mondial Novak Djokovic et Rafael Nadal, duodécuple vainqueur de Roland-Garros, aura bel et bien lieu dimanche sur la terre battue parisienne. Vendredi soir, le Serbe a dû s'employer pour disposer du Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 6). Après avoir manqué une balle de match dans le 3e set, Djokovic s'est imposé en cinq manches sur le score de 6-3, 6-2, 5-7, 4-6, 6-1.

Ce sera le 56e duel entre 'Rafa' et 'Nole'. Si le Serbe mène 29-26 aux confrontations directes, le Taureau de Manacor compte 17 victoires à 7 sur terre battue. A Roland-Garros, Nadal mène 6-1 mais a perdu leur dernier duel à la Porte d'Auteuil, en quarts de finale en 2015. Ce sera aussi la troisième finale entre les deux hommes à Paris après celles de 2012 et 2014, chaque fois remportées en quatre sets par Nadal.

Vendredi, Novak Djokovic s'est qualifié pour la finale grâce à une meilleure gestion des points importants dans les deux premiers manches contre un Tsitsipas diminué en fin de match. L'Athénien, pour la première fois dans le dernier carré à Paris, n'a converti aucune de ses sept balles de break dans les deux premiers sets. De son côté, le droitier de Belgrade a obtenu quatre balles de break et a pris trois fois le service de son adversaire.

Le troisième set a encore vu le niveau de jeu s'élever. A quatre jeux partout, Djokovic a une nouvelle fois breaké Tsitsipas sur sa première occasion afin de servir pour le gain du match (5-4). Mais le Grec a sauvé une balle de match et aligné trois jeux de rang pour revenir à deux manches à une.

Les rôles se sont totalement inversés dans la quatrième manche. En effet, 'Djoko' n'a converti qu'une balle de break sur onze alors que Tsitsipas s'est montré chirurgical (2/2), emmenant la partie dans un cinquième set décisif.

Visiblement gêné et en manque d'énergie, Tsitsipas n'a pas tenu la cadence. Djokovic, alternant amorties et frappes puissantes, s'est qualifié après 3h54 de jeu. Le Serbe est en quête d'un 18e titre en Grand Chelem, le 2e à Roland-Garros après son sacre en 2016.


Le score :