Le tournoi de Leipzig a laissé un goût de trop peu à Henin et Clijsters

LEIPZIG Kim Clijsters (WTA 8) n'a pas réussi à remporter pour la troisième fois consécutive le tournoi de Leipzig. Et Justine Henin (WTA 7) n'est pas, non plus, parvenue à se hisser en finale. L'épreuve allemande, dotée de 585.000 dollars, c'est ni plus ni moins que Serena Williams qui se l'est adjugée. En finale, la numéro un mondiale a facilement écarté la Russe Anastasia Myskina (WTA 12) pour s'adjuger son huitième titre de la saison après ses succès à Scottsdale, Miami, Rome, Roland-Garros, Wimbledon, l'US Open et Tokyo!

`Je suis très heureuse de m'être imposée, même si j'estime ne pas avoir évolué au niveau que j'espérais, confia-t-elle. Je pense ainsi que je ne touche pas toujours la balle comme je le souhaiterais et que je pourrais venir plus souvent au filet. Je ne vais cependant pas me plaindre. Arrivée en droite ligne de Tokyo, j'ai notamment dû digérer un fameux décalage horaire. Je remercie Dieu pour avoir connu une saison aussi réussie...´

La série de Serena est, en effet, en train de prendre des proportions hallucinantes. La cadette de la famille reste ainsi sur 36 victoires lors de ses... 37 derniers matches, sa dernière défaite remontant au début du mois d'août en quarts de finale du tournoi de Los Angeles contre sa compatriote Chanda Rubin.

Le tournoi de Leipzig, lui, aura laissé un petit goût de trop peu à nos deux p'tites Belges. Après avoir pris une belle revanche contre Daniela Hantuchova, vendredi en quart de finale, Justine Henin a pu mesurer toute l'étendue du parcours qu'il lui reste à parcourir pour réaliser son rêve de devenir un jour première joueuse mondiale. Si elle avait déjà réussi à battre Serena Williams, en finale du tournoi de Berlin, au mois de mai dernier, la gracile Ardennaise n'a, cette fois, pu que constater les dégâts, samedi. Après avoir soutenu la comparaison durant le premier set, elle a été étouffée par les coups de boutoir de la lauréate des trois dernières levées du Grand Chelem.



Kim Clijsters, de son côté, sera sans nul doute repartie déçue. A la suite de l'élimination prématurée de Jelena Dokic (WTA 5), la Limbourgeoise possédait une voie dégagée pour se hisser au moins jusqu'en finale de l'épreuve. Samedi, elle aurait même toujours dû gagner sa demi-finale contre Anastasia Myskina, laissant filer un avantage de 4-1 et une balle de 5-3 dans la troisième manche pour finir par s'incliner 7-3 dans le tie-break.

`J'ai eu mes chances, mais je ne les ai pas saisies, glissa-t-elle, un brin fataliste. C'est tout simplement le tennis. Et c'est la raison pour laquelle j'aime ce sport, sourit-elle. Parfois la réussite vous sourit, parfois pas...´

Rachat, dans une semaine, au tournoi de Filderstadt?

© Les Sports 2002