À la recherche de sensations positives depuis le début de l’année et perdu par les consignes données par son nouvel entraîneur, l’hyper exigeant Günter Bresnik, Gaël Monfils, 11e mondial, a été battu au premier tour de l’Australian Open par le Finlandais Emil Ruusuvuori (86e), en 5 sets, 3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3. Au moment d’évoquer son match devant la presse, le Parisien a été pris par des sanglots qui trahissent son mal-être actuel.

“J’ai perdu, j’ai zéro confiance, je joue mal. Je n’arrive pas à servir, je fais des fautes, je suis 6 mètres derrière, je mets des bâches. Je ne me sens pas bien et cela se voit. Je sais que j’ai beaucoup perdu et cela me fait mal. Et le pire dans tout cela, c’est que je taffe, je m’entraîne comme un boucher mais je n’y arrive pas. J’aimerais me relever et me dire que ce cauchemar est fini mais je ne sais pas quand cela va s’arrêter.”

Si brillant il y a un an quand il enchaînait des succès à Montpellier et Rotterdam tout en se procurant des balles de match contre Novak Djokovic à Dubaï, le Parisien de 34 ans semble maintenant complètement perdu : “Je me sens jugé. Je suis déjà à terre, vous (NdlR : les journalistes) me tirez dessus. Je demande un peu de clémence. Je vais continuer à s’entraîner et cela. J’aimerais bien me relever et vous dire que ce cauchemar est fini, mais là, je suis dedans.”