Roland-Garros a perdu son premier gros choc, mais a gagné un nouveau héros français. Il n’y aura pas de duel entre Stan Wawrinka et Dominic Thiem en huitièmes de finale, puisque l’Autrichien affrontera le Français Hugo Gaston.

Le gaucher à la patte de velours, 20 ans et 239e mondial, a réussi l’exploit du jour en dominant le Suisse (2-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-0). Une immense surprise tant on voyait le vainqueur 2015 capable de déboulonner Thiem et peut-être même le reste du tableau compte tenu des conditions de jeu lourdes cette année et de la forme qu’il montrait en début de tournoi. "Gaston a très bien joué, avec beaucoup de variations. Il a été très courageux. Il mérite la victoire. Je suis déçu de sortir comme ça, j’avais envie d’aller plus loin ici évidemment. Cela n’a pas été un bon match. J’ai perdu en lui donnant, j’aurais dû être plus dur avec moi-même, j’ai fait trop de fautes, j’ai trop hésité dans mes coups et mes choix. C’est une occasion manquée mais c’est comme ça. Je n’ai pas été suffisamment dur avec moi-même."

Mais "Stanimal" s’est relâché dans le deuxième set puis s’est incroyablement crispé et n’a jamais réussi à véritablement revenir dans le match. Même en revenant à deux sets partout, dans la douleur, il ne semblait pas capable de se libérer. En face, Gaston n’a donc pas pu avoir eu peur et il a sorti le match de sa jeune vie. Il n’avait encore jamais remporté un match de grand tableau sur le circuit ! Mais ce petit gabarit a la foudre dans le bras gauche, un superbe jeu de jambes et une belle cadence de jeu. En larmes après sa victoire, il avait du mal à vraiment croire à tout ça. "J’y ai cru dès le début du match. J’ai su varier dans les bons moments. C’est un rêve, c’est extraordinaire, je ne réalise pas encore. Il y a beaucoup d’émotions."

On a du mal à voir ce qu’il pourra faire face à Thiem, mais on avait déjà eu du mal à voir ce qu’il allait pouvoir faire contre Wawrinka. Alors, qui sait ? On imagine que dans le clan de l’Autrichien, la sortie de route de "Stan The Man" a provoqué un soupir de soulagement….