Les Belges étaient forcément déçus, dimanche soir à Sydney, à l'issue de leur défaite 1-2 contre la Grande-Bretagne dans leur deuxième rencontre du groupe C de la nouvelle ATP Cup.

La décision est tombée à l'issue du double, que Jamie Murray (ATP 23 en double) et Joe Salisbury (ATP 22 en double) ont gagné 6-3, 7-6 (9/7) face à Sander Gillé (ATP 47 en double) et Joran Vliegen (ATP 39 en double).

"C'est dommage", a déclaré Steve Darcis à l'issue de la rencontre. "Le match aurait pourtant pu tourner en notre faveur. Sander et Joran ont eu de grosses occasions dans le tie-break du deuxième set, mais Murray et Salisbury ont été très solides. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. Et à l'arrivée, nous sommes battus. C'est la vie. C'est le tennis. Désormais, on va tout faire pour battre la Bulgarie mardi et continuer l'aventure".

Cette rencontre face aux Britanniques avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices pour les Belges avec la victoire 6-2, 6-4 de Steve Darcis (ATP 157) contre Cameron Norrie (ATP 53). Le Sprimontois, 35 ans, qui avait dû batailler plus de trois heures pour venir à bout du Moldave Alexander Cozbinov (ATP 818), vendredi, n'a eu besoin que d'1h22 pour dominer un joueur classé 100 places mieux que lui. Mais David Goffin (ATP 11) n'a pas réussi à l'imiter contre Daniel Evans (ATP 41).

"C'était un super match de ma part contre Norrie", a poursuivi Steve Darcis. "J'ai vraiment produit un super niveau de jeu et j'ai été solide du début à la fin. Après, David est tombé sur un joueur qui a tout simplement été monstrueux. Ce n'était pas facile pour lui. Il a eu des opportunités, mais il n'a pas réussi les saisir. Mais encore une fois, Evans a très, très bien joué.", a-t-il conclu.