L'Américaine Serena Williams (8e mondiale) a chuté dès son entrée en lice à Rome, au 2e tour face à l'Argentine Nadia Podoroska (44e), sur le score de 7-6 (8/6), 7-5 dans le 1000e match de sa carrière. A moins de trois semaines de Roland-Garros (30 mai-13 juin), l'Américaine de 39 ans effectuait son retour sur le circuit près de trois mois après sa défaite en demi-finale de l'Open d'Australie en février.

Serena Williams, qui n'a pas abandonné l'idée de décrocher un 24e tournoi du Grand Chelem pour égaler le record de Margaret Court, est apparue à court de forme, pas très à l'aise dans ses déplacements sur la terre battue qu'elle retrouvait en compétition. Et la puissance toujours impressionnante de ses coups, qui ont parfois laissé l'Argentine à plusieurs mètres de la balle, n'a cette fois pas suffi.

La solide Podoroska, demi-finaliste à Roland-Garros à l'automne dernier, a su garder son sang-froid dans le tie-break de la première manche, où Serena Williams a sauvé trois balles de break. Dans le second set, on pensait que Serena Williams avait fait le plus dur en remontant à 5-5 après avoir été menée 5-2, mais c'est finalement l'Argentine qui a conclu sans trembler.

Cette 149e défaite de Serena Williams (pour 851 victoires et 23 Grands Chelems), dans ce qui était son 1000e match en simple, l'empêchera donc de retrouver le public italien, qu'elle aime beaucoup, puisque les spectateurs ne sauront admis (en jauge restreinte) qu'à partir de jeudi pour les huitèmes de finale.

Podoroska retrouvera pour sa part en huitièmes la Croate Petra Martic (25e mondiale).

Medvedev éliminé par Karatsev

Daniil Medvedev, N.3 mondial, a été éliminé au deuxième tour du Masters 1000 de Rome (terre battue/2.563.710 euros) mercredi. Le Russe s'est incliné en deux sets 2-6, 4-6 en 1h17 face à son compatriote Aslan Karatsev (ATP 27). En huitièmes de finale, Karatsev affrontera l'Américain Reilly Opelka (ATP 47). David Goffin (ATP 13) avait lui aussi été éliminé au deuxième tour mercredi face à l'Argentin Federico Delbonis (ATP 64).

Osaka surprise par Jessica Pegula

La N.2 mondiale de tennis Naomi Osaka, encore en quête de repères sur terre battue à moins de trois semaines de Roland-Garros, a chuté dès son entrée en lice au 2e tour du tournoi de Rome, battue en deux sets par l'Américaine Jessica Pegula (WTA 31) 7-6 (7/2), 6-2.

La quadruple lauréate en Grand Chelem, moins à l'aise sur ocre que sur dur, a craqué dans le tie-break du premier set (7/2) et n'a pas su revenir dans le match face à une Américaine en confiance et davantage dans le rythme qu'elle.

La Japonaise ne dispute que son troisième tournoi depuis sa victoire à l'Open d'Australie, en février, et s'était aussi arrêtée au 2e tour la semaine dernière sur la terre battue de Madrid, battue par la Tchèque Karolina Muchova.

Avant Madrid, Osaka n'avait plus joué sur terre battue depuis quasiment deux ans et l'édition 2019 de Roland-Garros, mis à part une incursion en Fed Cup en février 2020.

Pegula réalise à 27 ans une belle saison, en ayant obtenu en Australie le meilleur résultat de sa carrière en Grand Chelem, avec un quart de finale. Elle retrouvera en huitièmes la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 33e).