On l’avait dit lors de sa blessure au mollet gauche lors du tournoi de Rome mi-mai : c’était le pire timing. Malheureusement, cela se confirme : Simona Halep pourrait avoir non seulement raté Roland-Garros mais également Wimbledon. La championne de Londres 2019 avait eu l’espoir d’être remise à temps pour le tournoi de Bad Homburg dont le grand tableau débute lundu : l’ex n°1 mondiale était sur place et devait même faire une conférence de presse samedi. Mais à 14 samedi, c’est au contraire un communiqué qui est tombé annonçant son forfait : le mollet gauche n’est toujours pas suffisamment remis.

"Mon mollet n’est pas prêt à reprendre la compétition. Je vais continuer de m’entraîner parce que je veux vraiment réussir à jouer Wimbledon mais pour le moment je dois prendre soin de mon corps et voir comment je récupère."

Se déchirer le mollet deux semaines avant Roland-Garros et un mois avant Wimbledon, c’est courir le risque de tout rater. Il se murmurait qu’Halep risquait une indisponibilié de six semaines… En avance dans sa rééducation, elle a espéré un retour à la compéition cette semaine afin d’avoir quelques epères à Wimbledon. Il y a évidemment une option positive qui voudrait qu’elle ne soit plus qu’à quelques jours d’être totalement remise sur pied et n’ait donc pas voulu prendre de risque en se sentant encore un peu à court de forme à Bad Homburg.

Mais il y a aussi une version pessimiste qui emporterait Wimbledon sur son passage tout en laissant aussi un doute sur les Jeux Olympiques. La tenante du titre à Wimbledon a vu son corps lâcher avant même que la grande bataille de l’été soit lancée. Sa course contre-la-montre continue donc.