"Lors de discussions avec Tennis Australia (la fédération australienne de tennis, ndlr) ces dernières 24h, nous avons appris que de nouvelles difficultés étaient apparues concernant les dates d'arrivée (dans le pays) prévues pour les joueurs et leurs équipes", peut-on lire dans un message de l'ATP envoyé aux joueurs et tweeté par Lukas Lacko, 193e mondial.

Le Slovaque explique que des "rumeurs indiquent que les joueurs ne seraient en fait pas autorisés à rentrer en Australie en décembre" comme c'était initialement prévu. Le projet était de faire débarquer autour de la mi-décembre plus de 500 joueurs dans l'Etat du Victoria, où serait regroupés les tournois programmés initialement à Sydney, Brisbane, Perth, Hobart, Adélaïde et Canberra avant que ne débute à Melbourne l'Open d'Australie (18 au 31 janvier).

Les joueurs devaient y effectuer une quarantaine et s'entraîner avant le début de la saison. La quarantaine devant durer 14 jours, selon les règles sanitaires actuellement en vigueur en Australie, tout retard pourrait venir remettre en cause l'ensemble de cette organisation, alors que les premiers tournois doivent commencer début janvier.

"Nous comprenons que le début de la saison 2021 est incertain, et nous travaillons aussi dur que possible pour offrir le meilleur calendrier possible", a ajouté l'ATP.

Lundi, de premiers doutes étaient apparus, après que le le Premier ministre du Victoria Daniel Andrews a affirmé que rien n'était "fait" concernant l'organisation des tournois de début d'année, rappelant que Melbourne, coeur de la deuxième vague épidémique en Australie, venait à peine d'émerger de longs mois de confinement.

Mercredi, une vague de nouvelles contaminations en Australie méridionale a entrainé la mise en place d'un nouveau confinement de six jours dans cet Etat voisin du Victoria, afin de tenter de contenir un nouveau cluster à Adélaïde.