Décidément, la poisse colle aux baskets de Sander Gillé et Joran Vliegen. Déjà forfait à Munich mercredi, le double belge s’est retiré du Masters 1000 de Madrid ce samedi midi.

Au premier tour, mardi prochain, ils auraient dû affronter la paire composée du Néerlandais Koolhof et du Britannique Skupski, celle-là même qui les a éliminés du tournoi de Barcelone mi-avril. "Je suis tombé malade en début de semaine à Munich, nous raconte Sander Gillé, depuis la capitale espagnole où il a tout de même essayé de s’entraîner. Je me sens beaucoup mieux à présent, mais je n’ai pas encore assez de force et d’énergie pour me battre à 100 %. Alors on va rentrer à la maison et je vais me reposer. On avait envie de jouer mais on préfère rater ce tournoi et ne pas risquer de mettre en péril Rome et Roland-Garros qui arrivent ces prochaines semaines."

Le duo belge vit des moments très compliqués depuis le début de la saison. Jamais, au cours des dix tournois auxquels ils ont pris part, ils ne sont parvenus à franchir le deuxième tour. Pire, ils ont été éliminés d’entrée lors de leurs quatre dernières sorties.

On se rappelle aussi que Joran Vliegen, testé positif au coronavirus, avait dû renoncer à la Coupe Davis au mois de mars, laissant David Goffin jouer le double avec Gillé en Finlande. Dans la foulée, il avait raté le Masters 1000 d’Indian Wells. "On vit des mois horribles, confie Sander Gillé. J’espère que la chance va tourner bientôt. Le niveau était là ces dernières semaines, alors on va continuer à se battre."

Prochaine échéance : l’Italie et le Masters 1000 de Rome qui se tient du 8 au 15 mai.