La Limbourgeoise a ainsi confié dimanche, en marge de sa qualification pour les huitièmes de finale du tournoi WTA de Miami à la suite d'un victoire 6-2, 0-6, 6-2 contre l'Estonienne Anett Kontaveit (WTA 24), qu'elle ferait désormais équipe avec la Taïwanaise Hsieh Su-Wei (WTA 55). "Il est prévu que nous jouions ensemble le restant de l'année", a-t-elle expliqué. "C'est-à-dire que nous allons disputé les tournois les plus importants, comme Madrid ou Rome, ainsi que les levées du Grand Chelem ensemble. Avec Aryna (ndlr: la Biélorusse Sabalenka, avec qui elle a remporté l'Open d'Australie), je n'allais plus jouer que quelques tournois par-ci, par-là et cela aurait compliqué la tâche de trouver quelqu'un avec qui le courant passerait en Grand Chelem. Je jouerai mon premier tournoi avec elle à Madrid et j'espère que cela va bien fonctionner."

Hsieh Su-Wei, 35 ans, quart de finaliste en simple du dernier Open d'Australie, était également à la recherche d'une nouvelle partenaire à la suite de l'annonce de la grossesse de la Tchèque Barbora Strycova, avec qui elle a notamment remporté Wimbledon en 2019. N°3 de la discipline, la Taiwanaise compte 28 titres à son palmarès, dont trois levées du Grand Chelem.

"Le simple reste bien entendu ma priorité, mais je trouve que cela vaut en tout cas le coup d'essayer", a poursuivi la n°1 belge. "C'est évidemment un tout autre style de joueuse qu'Aryna (NdlR : Hsieh frappe tous ses coups à deux mains et joue avec beaucoup de toucher), mais c'est quelqu'un qui lit très bien le jeu et a de très bonnes volées. Elle ne va pas balayer ses adversaires du court, mais c'est chouette de côtoyer des joueuses qui pratiquent un tennis différent. Nous nous sommes déjà entraînées ensemble en Australie et elle est assez détendue et a beaucoup d'humour."