L'Américain ne cesse de surprendre, le voilà en demi-finales!

MONACO L'Espagnol Juan Carlos Ferrero, qui a écrasé hier son compatriote issu des qualifications Alberto Martin 6-0, 6-2 en quart de finale, a expliqué que son rêve était de gagner Roland-Garros cette année. «Gagner à Paris cette année est mon rêve, comme celui d'être n°1 mondial et de réaliser un bon Masters», a lancé le tenant du titre et tête de série n°1. «J'étais solide. C'était mon meilleur match de la semaine. D'ailleurs je me trouve bien mieux physiquement que la saison dernière et je vais aborder Roland-Garros avec plus d'expérience. Je pense avoir la capacité de gagner là-bas.» Pour réussir cet objectif, Ferrero disputera tous les tournois importants sur terre battue jusqu'à Roland-Garros, excepté celui de Duesseldorf en Allemagne. Auparavant, il sera opposé à l'Américain Vicente Spadea, vainqueur de l'Italien Filippo Volandri 6-1, 6-3. «Je pense qu'il est meilleur sur surface rapide, a estimé Ferrero. J'ai joué contre lui en Coupe Davis un match sans enjeu. C'est un joueur solide.» Vince Spadea, premier joueur cette saison à intégrer le dernier carré de deux tournois du Masters Series, a assuré s'être «inspiré d'Agassi et de Capriati» pour rebondir après une période très difficile en 2000. Dix-neuvième joueur mondial en septembre 1999, puis auteur d'une impressionnante série de 17 défaites consécutives durant les six premiers mois de l'année 2000, l'Américain originaire de Floride a passé l'année 2001 puis une bonne partie de 2002 à batailler dans les tournois Challengers pour retouver son niveau. «Dans les moments les plus difficiles, je me suis inspiré de personnes comme Agassi, Capriati ou Muster.» Aujourd'hui 16e du Championnat mondial ATP, il ne cache pas son plaisir de retrouver les derniers tours d'un tournoi. Il rencontrera le tenant du titre Juan Carlos Ferrero. «J'espère qu'il ne sera pas aussi fort que lors de cette rencontre, a souligné Spadea. J'arrive dans les ultimes tours et il ne reste que deux joueurs à battre pour gagner. C'est très excitant. La demi-finale contre Ferrero sera un gros challenge pour moi."

La suite du tennis en S 26

© Les Sports 2003