Jeudi soir lors de sa qualification pour les quarts de finale du tournoi de Palerme, le premier aux programmes de la WTA et l’ATP depuis le confinement, la joueuse italienne Sara Errani a complètement oublié les mesures sanitaires à respecter par rapport à la lutte contre le Covid-19. À la fin de sa rencontre, la 169e au ranking mondial, a lancé à un jeune spectateur un serre-poignet utilisé pour retenir la transpiration. Ce qui est interdit tout comme avoir un contact avec les fans ou signer des autographes. Sous le regard étonné de l’arbitre de chaise, l’Italienne s’est directement excusée. Comme quoi les bonnes habitudes ne disparaissent pas très vite.