«Tout cela est lamentable»

Tennis

Mig. T.

Publié le

La contre-attaque de Carlos Rodriguez

ZAVENTEM A l'instar de Justine Henin, Carlos Rodriguez se disait très déçu par les propos de Lei Clijsters et de Filip Dewulf. Las de toutes ces polémiques, le coach de la championne rochefortoise ne mâchait d'ailleurs pas ses mots. «Dans le chef de Lei Clijsters, cela devient une habitude de parler en sous-entendus. Et j'en ai marre. Je ne sais pas ce qu'il cherche. Je ne sais pas si c'est de la jalousie ou de la frustration. Justine a toujours été bonne perdante. Lorsque Kim a remporté, l'an passé, le Masters, nous étions les premiers à la féliciter. Visiblement, ce n'est pas réciproque. Et je ne comprends vraiment pas pourquoi il agit de la sorte... »

Carlos Rodriguez est aussi sévère à l'égard des paroles de Filip Dewulf. «C'est lamentable. Quand on n'a pas la moindre preuve, la règle est de fermer sa gueule. Peut-être cherche-t-il un peu de pub pour relancer sa carrière. Il ferait mieux de s'occuper d'abord de ses affaires et de sa vie professionnelle. Mais il a toujours été faible mentalement. Et c'est un fainéant...»

Dans la foulée, Carlos Rodriguez règle aussi le sort de Wim Vandeven, le préparateur physique d'Els Callens, qui a également jeté de l'huile sur le feu. «Je ne sais pas de quelle bande dessinée il sort, celui-là! C'est surréaliste: de quel droit se permet-il de juger Justine sans rien savoir d'elle...»

A l'évidence, l'entraîneur de Justine est remonté. «Où va-t-on? Qu'est-ce qui se passe? Imaginez l'image que l'on donne aux jeunes qui se passionnent pour le tennis et les exploits de nos deux championnes! La vérité est que le fait qu'une joueuse d'1,66 m se permette de battre toutes les meilleures joueuses du monde commence à déranger pas mal de gens...»

Pour bien connaître son élève, avec qui il travaille depuis de longues années, Carlos Rodriguez sait que celle-ci est au-dessus de tout soupçon. Il la voit suer sang et eau tous les jours à l'entraînement. Il sait les sacrifices qu'elle a consentis ces derniers mois pour étoffer son volume musculaire. «C'est le fruit d'un travail énorme mais, en aucun cas, de la prise du moindre produit. Ni de la créatine, comme d'autres joueuses belges, ni rien du tout...»

En d'autres temps, Justine Henin aurait sans doute été très affectée moralement par ce genre de polémique. «Mais là, elle est au-dessus de tout cela. Elle est forte dans sa tête. Elle sait qu'elle n'a rien à se reprocher. Ses succès dérangent, tant pis. Je lui dis toujours qu'il est préférable d'être haï pour ce que l'on est que d'être aimé pour ce que l'on n'est pas...»

Bonjour l'ambiance! Soyons clair: voilà quelque temps déjà que les relations entre les clans Henin et Clijsters ne sont pas au beau fixe. Ce nouvel épisode ne va assurément pas les améliorer. «Il n'a jamais été question d'amitié. C'est bonjour-bonsoir, voilà tout», conclut Carlos Rodriguez.

© Les Sports 2003

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info