Dimanche, ils se sont imposés 7-5, 6-3 contre les Australiens Max Purcell (ATP 41 en double) et Luke Saville (ATP 38), têtes de série N.2.

La paire belge, tête de série N.1 de l'épreuve dotée de 273.345 dollars et disputée sur surface dure, n'ont pas tremblé pour leur première finale lors d'une année 2020 chamboulée par le coronavirus. "La saison a été courte, avec des hauts et des bas, mais je pense que nous pouvons être très contents de notre niveau de jeu cette semaine au Kazakhstan", a déclaré Vliegen, cité par le site de l'ATP. "Nous avons changé de côté juste avant la reprise du circuit, nous savions donc que cela allait prendre du temps avant d'accrocher un nouveau titre. Nous avons joué avec confiance et fait beaucoup de bonnes choses, nous sommes ravis."

Le duo limbourgeois n'a perdu aucun set dans la capitale kazakhe et présente désormais le bilan de 4 victoires pour une seule défaite en finale d'une épreuve ATP. En 2019, ils avaient remporté les tournois de Zhuhai (dur), Gstaad (terre) et Bastad (terre). Ils avaient perdu en finale à Kitzbuhel (terre), toujours en 2019. "Je suis très fier (de notre bilan en finale, ndlr)", a dit Sander Gillé. "J'y ai pensé avant le match. Nous avons vécu une très bonne saison 2019 avec trois titres et cela m'a enlevé un peu de stress avant la finale d'aujourd'hui (dimanche, ndlr). J'avais de bonnes sensations avant le match et pouvoir remporter un quatrième trophée, c'est juste un sentiment incroyable."