Le jeune prodige a tout donné contre le °1 mondial en finale de Roland-Garros. Les spectateurs ont eu droit à un combat physique impressionnant dans lequel le jeune grec s'est finalement incliné. Après avoir félicité Novak Djokovic, le n°4 mondial s'est effondré sur son banc, sous sa serviette. Ce lundi 14 juin matin, il a expliqué avoir appris le décès de sa grand-mère quelques minutes seulement avant le début de sa finale.

"Cinq minutes avant que j’entre sur le court, ma grand-mère bien-aimée a perdu son combat pour la vie. Une femme sage, dont la foi en la vie et la volonté de donner et d’offrir ne peuvent être comparées à quiconque d’autre que j’aie rencontré. [...] ll est important qu’il y ait plus de personnes comme elle dans ce monde. Parce que des gens comme elle vous font vivre. Ils vous font rêver", a écrit le joueur sur son compte Instagram.


"La vie, ce n’est pas gagner ou perdre. Il s’agit de profiter de chaque instant de la vie, seul ou avec d’autres. Vivre une vie pleine de sens, sans misère ni abjection. Soulever des trophées et célébrer des victoires, c’est quelque chose, mais ce n’est pas tout", écrit ce joueur qui mène la génération de jeunes tennismen amenés à prendre la relève de Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal.