De retour à la compétition la semaine prochaine au tournoi de Chicago (WTA 500) plus d’un an après son dernier match officiel, Kim Ckijsters (38 ans), qui a reçu une wild-card, défiera au premier tour une fille de sa génération, la taïwanaise Hsieh Su-wei, 35 ans et 93e mondiale.

Une adversaire dont le tennis est surtout basé sur la science du jeu et non la puissance. C’est la première fois que les deux joueuses s’affronteront sur le circuit WTA. Revenue à la compétition en février 2020, notre compatriote, qui a été touchée par de multiples blessures et le Covid-19, n’a disputé que trois rencontres en 18 mois avec à la clé trois défaites : contre Garbine Muguruza à Dubaï (6-2, 7-6) ; contre Johanna Konta à Monterrey (6-3, 7-5) et face à Ekaterina Alexandrova à l’US Open 2020 (6-3, 5-7, 1-6).

Si elle bat Hsieh Su-wei, la Limbourgeoise défiera au deuxième tour la Tunisienne Ons Jabeur, sixième tête de série du tableau à Chicago et 17e mondiale.