Une nouvelle fois, Benoît a fait du Paire. Le Français, 24e mondial, s'est encore saboté tout seul. En 1h04, il a fait étalage de tous ses défauts lors de la raclée subie face au jeune italien de 19 ans: agacements multiples, joutes verbales douteuses avec l'arbitre et match balancé. Après son geste d'humeur, le Français s'est également déchaîné sur une bouteille d'eau qui était resté sur le terrain.


Pourtant, à la fin d'une rencontre lunaire, le joueur a préféré voir cette défaite avec philosophie dans une conférence de presse surréaliste. “C’était un bon entraînement. J’avais une heure d’autonomie donc je suis plutôt content d’avoir tenu 1h04. C’est bien pour la suite. Je suis content de ce que j’ai fait. Je me suis accroché, j’ai fait ce que j’ai pu. J’ai perdu 6-2, 6-1 mais à Cincinnati j’avais arrêté à 6-0, 1-0 donc c’est plutôt positif”, a-t-il déclaré.

© AFP

Un retour sur les terrains difficile

Après avoir abandonné à Cincinnati et son expulsion à cause du Covid à l'US Open, son retour sur les terrains auraient pu être meilleur, c'est un euphémisme. Ce dimanche, juste avant le début du tournoi de Rome, il a pris à partie les organisateurs du tournoi sur Twitter. “Programmation de merde! (sic). J’ai fait une seule demande, c’est de jouer mardi pour avoir un jour de plus d’entraînement avec ce qu’il m’est arrivé à New York, et comme je joue un Italien vous me mettez Lundi!” a-t-il lâché sur le réseau social.