Kim Clijsters et Justine Henin se sont qualifiées pour la finale de Roland-Garros. Un première finale 100% belge en Grand Chelem.

Suivez les demi-finales dames en direct sur dhnet.be

Dossier Roland Garros: tableaux, etc.

Pour cette première demi-finale du simple dames, c'est sur un court Philippe Chatrier investi en force par les supporters belges, que les hostilités débutaient. Petrova, la joueuse russe, tombeuse, entre autres, de l’Américaine Jennifer Capriati, se montrait accrocheuse.

Kim éprouvait les pires difficultés à sortir son jeu puissant et malin. Stressée, certainement, la Belge cherchait son tennis comme en témoignait son coup droit souvent imprécis. Dès lors, il n'était pas étonnant de voir les deux joueuses se tenir de très près (1-1; 2-2; 3-3; 4-4).

La Russe faisait même le break pour mener 4-5 dans le premier set. Elle obtenait ainsi deux balles de sets toutes sauvées, dont une avec beaucoup de chances, par Kim Clijsters. Cette dernière faisait même le contre-break (5-5) et enchaîna sur un bon jeu de service pour faire 6-5. Manifestement, ces deux jeux avaient redonné de la confiance à la numéro 2 mondiale. Et c'est quasiment en roue libre qu'elle bouclait le premier set sur 7-5 (en 44 minutes).

Mais il était clair que la partie n'était pas gagnée pour autant. Dans le début du second set, sur son jeu de service, Kim évitait à nouveau une petite "cata" en sauvant trois balles de break pour finalement prendre commande sur un ace en deuxième balle.

La Russe se montrait tenace, pratiquant notammant un intelligent jeu défensif sur les longues balles agressives de Kim et revenait à un jeu partout. Par la suite, crispée, la Russe ne parvenait plus à contrer l'efficace jeu de Clijsters, elle ratait ses amorties, Clijsters faisait le break sur le jeu de service de Petrova pour mener 3 -1 dans le deuxième set. Kim se baladait et jouait son meilleur tennis pour décrocher les jeux les uns après les autres face à une Russe qui manquait de mobilité. Les balles de Kim longues et puissantes faisaient la différence (4-1, 5-1). Elle remportait la partie après une heure 10 minutes (7-5, 6-1)

Après sa demi-finale, la joueuse belge déclarait à France Télévisions : " C'est vrai que Nadia a raté une balle de set et que cela changé le fil d'un match. Puis tout est venu progressivement, sur la fin je me suis vraiment sentie à l'aise."