Dans ce Roland-Garros automnal où la lumière du soleil se fait rare, Rafael Nadal a décidé d’arborer une tenue flashy avec un mélange très frais de vert eau et de rose. Un équipement fourni et créé par Nike que les fans du champion espagnol pourront retrouver et s’offrir s’ils veulent ressembler à leur joueur préféré sur les courts. Par contre si les aficionados du roi de Roland-Garros veulent pousser le mimétisme encore un peu plus loin, ils devront casser leur tirelire, faire un prêt à la banque ou revendre leur maison pour porter la même montre que le Majorquin. Ce dernier a, à son poignet droit, une Richard Mille spécialement conçue pour lui, la RM 27-04 Tourbillon Rafael Nadal estimée à un million de dollars, soit 854000 euros. Celle-ci est composée à 90 % de titane et ne pèse que trente grammes. Résistant aux chocs extrêmes ou aux vitesses très élevées, elle peut, sur papier, digérer une chute de 15 mètres. Et souci du détail, l’affichage sous le verre reproduit une raquette de tennis cordée.

“Le prix de la montre provient en grande partie de la marque, explique notre compatriote Alain De Nys, horloger à Waterloo et créateur de la marque GMT Chronographs. Richard Mille, un designer français qui produit ses créations en Suisse, a voulu faire des montres pour des sportifs. Et ce qui a fait son succès c’est qu’il a directement touché des sportifs de haut niveau. Il a choisi les meilleurs matériaux, les meilleurs créateurs et les meilleurs horlogers pour créer des montres d’exception où chaque modèle ne compte que très peu d’exemplaires. En plaçant cette montre à ce prix-là, il n’y a que des gens très riches qui peuvent se l’acheter. Et en la plaçant au poignet de Nadal, c’est un très bon visuel. Mais je pense que la montre que l’Espagnol porte pendant ses matchs c’est une réplique car la montre originale, qui est une automatique, ne pourrait pas résister aux chocs. Son poids, 30 grammes, c’est très, très léger car une montre automatique on est vite à 70-80 grammes. Ici elle est conçue en titane, c’est le matériel le plus résistant, quasiment inrayable, et le plus léger. On employait cela, il y a 25 ans, pour construire les navettes spatiales. Cette marque a démarré en collaborant avec des champions de Formule 1. Richard Mille est une marque qui est arrivée au top en une dizaine d’années. Les premiers prix sont aux alentours de 100.000 euros.”

© richard mille

Il y a quelques mois, Rafael Nadal expliquait au Wall Street Journal la genèse d’une collaboration qui date d’il y a plus de dix ans : “Ma première montre n’a eu besoin que d’un tout petit ajustement. Mais depuis, nous travaillons plus étroitement ensemble pour que la montre s’adapte parfaitement à mon poignet. Maintenant, j’ai l’impression de ne rien porter. Comme si la montre ne faisait qu’un avec mon corps.”

Et quand on connaît les manies de Rafael Nadal, il ne devrait pas changer d’horloger s’il a trouvé son bonheur avec une Richard Mille.