Un an après son sacre, Marin Cilic a rejoué pour la première fois sur le Arthur Ashe Stadium.

Cilic s'est imposé face a u Russe Evgeny Donskoy, 139e mondial, issu des qualifications en trois sets 6-2, 6-3, 7-5.

Le Croate, vainqueur-surprise de l'US Open 2014, a réalisé un match sérieux avec 19 aces mais 29 fautes directes.

Il a connu une alerte dans la troisième manche où il a été breaké par son adversaire, avant de reprendre rapidement la direction des opérations.

Au prochain tour, le 9e mondial aura à faire à un adversaire d'un autre calibre, le Kazakh Mikhail Kukushkin ou le Bulgare Grigor Dimitrov.

"C'est très spécial pour moi de joueur sur ce court, car j'y ai des bons souvenirs et j'y ressens une énergie positive", a-t-il expliqué.

"C'est aussi un drôle de sentiment de revenir en tant que tenant du titre: toute ma vie, j'ai travaillé pour gagner un titre en Grand Chelem et maintenant j'en ai un à mon palmarès", a admis le Croate, dont les meilleurs résultats en 2015 sont ces deux demi-finales, à Stuttgart et Washington.

"J'ai réussi un match solide, j'ai bien joué les matches importants", a-t-il conclu.

Il va essayer de conserver son titre à Flushing Meadows, ce qu'aucun tenant du titre n'a réussi à faire depuis Roger Federer, qui a enchaîné cinq titres de suite entre 2004 et 2008.

L'Espagnol David Ferrer, 7e mondial, s'est également qualifié pour le 3e tour en battant le Serbe Filip Krajinovic 7-5, 7-5, 7-6 (7/4).

Son prochain adversaire, le Français Jérémy Chardy, lui réussit bien puisqu'il l'a battu à sept reprises en huit confrontations.

Mais le 27e mondial a disputé en août à Montréal sa première demi-finale en Masters 1000 et a dominé mercredi le Slovaque Martin Klizan 7-5, 6-4, 7-6 (7/1).

Au programme de cette troisième journée, figurent deux autres anciens vainqueurs de l'US Open.

Le N.1 mondial Novak Djokovic devait affronter l'Autrichien Andreas Haider-Maurer et Rafael Nadal l'Argentin Diego Schwarzman.

Dans le tableau féminin, après l'hécatombe des têtes de série des deux premiers jours, Serena Williams reprend sa campagne vers le Grand Chelem.

L'incontestée N.1 mondiale, triple tenante du titre, était opposée à la Néerlandaise Kiki Bertens, 110e mondiale.