La Hongroise Timea Babos a souligné dimanche "l'injustice" de son exclusion du tournoi de double de l'US Open la veille à la suite de l'interdiction faite à sa partenaire Kristina Mladenovic de quitter sa chambre pour raisons sanitaires. Contrairement à la Française, recluse dans son hôtel new-yorkais en attendant la fin de sa période de quarantaine le weekend prochain, Babos a pu rentrer immédiatement chez elle.

"Je suis à la maison. Je suis assise dans ma cuisine et je pleure... Je commence juste à réaliser ce qu'il s'est passé et je ne comprends pas. C'est terriblement injuste, je ne vois aucune raison raisonnable pour que ça ait tourné ainsi", écrit-elle sur les réseaux sociaux.

"Regardons les faits: le test PCR positif de Benoît Paire datait de dix jours auparavant (après 4 négatifs) et ces derniers jours ses résultats étaient négatifs. Les autres, proches de lui, n'ont jamais été testés positifs. J'ai eu 4 et Kiki 11, je répète 11!!!, tests négatifs au Covid-19. Et pourtant, nous étions enfermés", s'indigne la Hongroise.

"Vendredi déjà, ils avaient fait des pieds et des mains pour que Mannarino puisse jouer (son 3e tour contre Zverev). Il avait été autorisé à jouer et, le lendemain, nous non. C'est simplement une injustice ! Incompréhensible ! Ce n'est pas juste", poursuit-elle.

"J'ai beaucoup réfléchi pour savoir si je devais y aller ou pas (à l'US Open, ndlr), je me posais beaucoup de questions. Mais je suis une athlète, je veux faire de la compétition (...) Ils nous ont privées d'une chance de soulever un trophée du Grand Chelem, sans parler du côté matériel et des dommages psychologiques! Mais pourquoi ? Je ne sais pas, je ne comprends pas... vraiment", conclut-elle.

Associée à Mladenovic, Babaos a remporté l'Open d'Australie en 2018 et 2020 ainsi que Roland-Garros en 2019. La paire s'était inclinée en finale de l'US Open 2018.

A la suite du test positif au coronavirus de Paire, 7 joueurs et joueuses dont Mladenovic, ont été soumis à un protocole renforcé prévoyant notamment l'isolement quasi-total et qui devait leur permettre de jouer l'US Open tant qu'ils restaient négatifs.

Mais vendredi, Mannarino et Mladenovic qui étaient les derniers en lice ont été informés que les autorités sanitaires locales leur interdisaient désormais de sortir de leur hôtel. Après des heures de palabres, l'USTA avait obtenu que Mannarino joue (il a perdu), mais pas Mladenovic.