La fédération américaine de tennis a donné des précisions sur l’organisation de son Grand Chelem

Dans la foulée du feu vert donné par Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York concernant la tenue de l’US Open à huis clos à ses dates initiales (31 août au 13 septembre), l’USTA (la fédération américaine de tennis) a donné des précisions sur l’organisation du Grand Chelem et le protocole sanitaire qui devrait être mis en place

Au niveau sportif : l’USTA a confirmé que les tableaux des simples comprendraient 128 joueurs et joueuses et qu’il n’y aurait pas de qualifications. Les tableaux de double, eux, compteront 32 paires avec seulement des joueurs et joueuses qui possèdent un classement en double. L’accès aux salles d’entraînement et de musculation sera contrôlé et devra être anticipé avec des réservations. La fédération américaine pourrait transformer des espaces extérieurs en complexes d’entraînement. les joueurs auront le droit de se doucher au stade tout en respectant les règles de distanciation. Les plus grands vestiaires seront réservés aux joueurs et joueuses du top 32.

© D.R.

Au niveau des transports : l’idée de charters privés a été abandonnée et les joueurs pourront venir à New York comme ils le désirent et ils ne rencontreront pas de difficultés pour entrer sur le territoire US. Les transports entre l’hôtel des joueurs et le centre Billie Jean King se feront par bus. Des bus de 55 places dont seule la moitié (au maximum) sera exploitée. Les bus seront désinfectés avant et après chaque trajet. Le chauffeur sera logiquement isolé derrière une vitre.

Au niveau médical : les joueurs devront passer un test Covid-19 avant de partir aux États-Unis et seront testés pendant leur séjour à New York. On évoque un ou deux tests par semaine. Ce sont les autorités sanitaires de New York qui décideront de la fréquence. En cas de résultat positif, le malade sera directement mis en quarantaine pour être soigné. Bien évidemment, une prise de température quotidienne sera effectuée sur les joueurs. Le port du masque sera obligatoire dans le stade sauf lors des entraînements et des matchs. Comme dans tous les lieux publics, des marquages au sol seront présents pour respecter les distances entre deux personnes.

© D.R.

Au niveau des logements : la priorité des organisateurs reste de placer tous les joueurs et joueuses dans un même hôtel. Où ils pourront bénéficier de deux chambres pour deux personnes. La seconde chambre étant aux frais des joueurs. Cette mesure pourrait encore évoluer car les hôtels sont en période de test par rapport à la possibilité de respecter la distanciation physique.