Ce vendredi et durant tout le week-end, la Belgique aurait dû disputer les qualifications pour la phase finale de la Billie Jean King Cup (ancienne Fed Cup). Le conflit en Ukraine est néanmoins passé par là, provoquant l’exclusion de la Russie et de la Biélorussie, adversaire des joueuses belges. Pour un compétiteur tel que Johan Van Herck, capitaine de l’équipe nationale, c’est une petite déception. "C’est sûr, ce n’est jamais top de se qualifier de cette manière", commente le sélectionneur. "Mais ce n’est pas notre décision. Celle-ci a été prise au niveau international et on la respecte."

En l’absence de rencontres, le staff et les joueuses, qui préparent leurs prochains objectifs individuels, ne se sont pas retrouvés cette semaine. "C’est dommage, on aime jouer ensemble et disputer ces compétitions. Même si on savait que les rencontres qui nous attendaient seraient compliquées, on passe toujours de belles semaines ensemble."

Au repos forcé, les Belges attendent désormais de connaître le verdict des qualifications. "On devrait en savoir plus quant à nos futures adversaires et à l’endroit où se disputeront les matchs d’ici fin de semaine prochaine. Normalement, la phase finale doit se tenir au mois de novembre."