Thierry Van Cleemput a confirmé que désormais Thomas Johansson s’installait comme coach à ses côtés pour le long terme auprès de David Goffin, qui jouera son premier tour lundi face à Alexander Ward.

David Goffin a désormais autour de lui une structure bien établie sur le long terme. Après Roland-Garros, il a en effet été décidé que Thomas Johansson ne serait plus un consultant mais bien un deuxième coach aux côtés de Thierry Van Cleemput. La collaboration se poursuit également avec l’Académie Mouratoglou qui a détaché Gérald Cordemy, le préparateur physique, auprès du Liégeois. À ce niveau du jeu, il n’y a de toute manière pas d’autre choix que d’étoffer les équipes et ajouter les compétences.

"On devait voir comment ça allait se passer avec Thomas, mais maintenant ce sont bien les coaches de David Goffin. La collaboration se passe extrêmement bien, on est très content de la manière dont Thomas fonctionne : c’est un gentleman qui connaît très bien son boulot. Tous les deux nous devons encore nous accorder mais tout se passe dans une ambiance fort constructive. L’apport psychologique et tactique de Thomas met aussi de l’eau à mon moulin. Gérald lui aussi donne entière satisfaction, mais on doit peaufiner ça sur le long terme. Il faut y aller étape par étape, ne pas commencer à aller trop vite, faire les ressources financières pour améliorer l’équipe. Moi j’aime aussi avoir des gens avec certaines valeurs."

Van Cleemput sera ainsi toujours aux manettes la saison prochaine auprès de Goffin avec Johansson en relais sur certains tournois et donc les deux réunis sur les Majeurs.

"On travaille vraiment en équipe", précise Johansson. "Et moi j’ai une expérience différente de celle de Thierry."

L’équipe autour de David a fière allure et travaille dur tout en parlant beaucoup ensemble. Tout le monde va dans la même direction. Donc désormais sur les courts d’entraînements, on a ainsi du mal à voir les joueurs tant leur staff est important !

Dimanche, sur le court d’entraînement n°5 à Aorangi Park, David Goffin et ses deux coaches partageaient le terrain avec Milos Raonic (son adversaire théorique en 1/8es) et les deux siens, Carlos Moya et John McEnroe. Riccardo Pitatti, le troisième (!) n’est pas là. Sur le court n°4, on pouvait voir Roger Federer flanqué d’Ivan Ljubici et Séverin Lüthi. Le Suisse a d’ailleurs fait une petite pause pour observer Raonic et Goffin, saluant Van Cleemput et Johansson. Ajoutons à tout ce petit monde les Boris Becker (Djokovic), Richard Krajicek et Magnus Norman (Wawrinka) ou encore Goran Ivanisevic (Cilic) : il y a du cador et des grands titres au mètre carré !

Dans cette ronde, Goffin a désormais là aussi bien pris sa place. Il y a des trains à prendre en marche. Et des marches à ne pas rater, comme celle de son entrée à Wimbledon : le Liégeois, qui a hérité de son côté du Britannique Alexander Ward (ATP 244) comme premier adversaire, jouera en 3e match sur le court n°3 ce lundi.