Roger Federer, qui avait fait de Wimbledon son objectif après plus d'un an d'absence et une double opération d'un genou, a été éliminé en quarts de finale par le Polonais Hubert Hurkacz (18e mondial) 6-3, 7-6 (7/4), 6-0 en 1h49.

Le Suisse, qui aura 40 ans en août et rêvait d'un 9e sacre sur le gazon londonien pour porter à 21 son record de titres du Grand Chelem, laisse donc Hurkacz avancer en demi-finales. Le Polonais affrontera Félix Auger-Aliassime (19e) ou Matteo Berrettini (9e) pour une place en finale.

Mais mercredi, face à un joueur qui n'avait encore jamais atteint les quarts d'un tournoi du Grand Chelem, l'ex-N.1 mondial aujourd'hui 8e, a commis trop de fautes (31 contre 12 à son adversaire) et laissé le Polonais prendre confiance.

Au point de quitter le Centre Court, terre de tant de ses exploits où il a écrit une partie de sa légende, sur un terrible 6-0 dans le troisième set.

"Je ne sais pas quoi dire. Jouer contre Roger Federer sur le Centre Court était un rêve d'enfant. Mais je n'aurais probablement pas imaginé le battre", a commenté Hurkacz.

A 24 ans, il réalise à Wimbledon son meilleur parcours en tournoi du Grand Chelem.

Depuis son titre au Masters 1000 de Miami en mars, il n'avait remporté qu'un seul match, en avril au Masters 1000 de Monte-Carlo sur terre battue, en arrivant à Wimbledon.

Il avait en effet enchaîné des défaites d'entrée à Madrid, Rome et Roland-Garros sur terre battue puis Stuttgart et Halle sur gazon.

Federer, lui, jouait les quarts de finale sur le gazon anglais pour la 17e fois, la 58e fois en Grand Chelem.