Nos compatriotes connaissent déjà le nom de leurs adversaires dans le tableau final

LONDRES Xavier Malisse n'est plus orphelin. Lui qui aura la mission, délicate, de sauver un maximum des points que lui avait rapportés, il y a douze mois, sa place de demi-finaliste, sait désormais que sa route, dès lundi à Wimbledon, va croiser celle de Cyril Saulnier. Comme Dick Norman et Gilbert Elseneer, le Français s'est extirpé des qualifications pour se hisser dans le tableau final où il est donc invité à se frotter à notre compatriote. Modeste 125e classé à l'ATP, Saulnier s'est néanmoins fait remarquer la semaine dernière au tournoi du Queen's où il avait atteint le troisième tour, subissant là en trois sets la loi du Britannique Henman.

La tâche de Dick Norman s'annonce, elle, un rien plus facile puisque le hasard lui a désigné pour rival un joueur qui, comme, lui, provient des qualifications. Takao Suzuki, c'est son nom, pointé à la 299e place à l'ATP, n'a jamais passé le premier tour à Wimbledon, pas plus qu'il n'y soit parvenu dans d'autres tournois du circuit. En cas de succès, Norman affronterait alors, probablement, le Sud-Africain Wayne Ferreira s'il est bien remis de son grand écart à Roland-Garros!

Enfin, cinquième mercenaire belge -les deux Rochus comme Malisse étaient qualifiés d'office-, Gilles Elseneer est le plus mal loti avec pour premier adversaire Nicolas Kiefer. L'Allemand apprécie, en effet, le jeu sur gazon comme en témoigne sa toute récente place de finaliste au tournoi de Halle où seul Roger Federer était parvenu à prendre sa mesure. Et s'il devait survivre à ce test grandeur nature, Elseneer retrouverait alors, sans doute, le Hollandais Martin Verkerk!

© Les Sports 2003