La numéro 1 belge, 25 ans, 18e mondiale, a dominé en effet en 8es de finale, la Française Caroline Garcia, 27 ans, 47e mondiale en deux manches: 6-4, 6-2 en 1 heure et 32 minutes de jeu.

Après avoir perdu son service dans le 4e jeu et menée alors 1-3, Elise Mertens a haussé son niveau pour contre-breaker son adversaire, lui prendre trois fois son service et ne lui concéder plus qu'un seul jeu. La Belge s'imposait ainsi 6-4 en 49 minutes.

Frustrée, Caroline Garcia ne parvenait pas à gagner ses premiers jeux de service dans la seconde manche. Imperturbable et malgré la perte de sa première mise en jeu aussi, Elise Mertens gardait les commandes du match pour filer à 5-1 et si'mposer ensuite une deuxième fois consécutivement face à Garcia, sur sa première balle de match convertie par un ace. Avec la manière. 6-4, 6-2.

La Française et la Belge s'étaient en effet rencontrées à quatre reprises sur le circuit WTA avant leur duel aux Émirats. Si la Lyonnaise menait 3 à 1, Elise Mertens avait remporté leur dernier duel à Melbourne lors du tournoi préparatoire à l'Open d'Australie, début février: 7-6 (7/1), 6-3.

En quarts de finale à Dubaï, Elise Mertens sera opposée à l'Américaine Jessica Pegula, 27 ans, 36e mondiale, victorieuse surprise de son côté plus tôt dans la journée de la tête de série N.2, la Tchèque Karolina Pliskova, 28 ans, 6e mondiale sur un sec 6-0, 6-2.

Mardi, une autre joueuse tchèque, Petra Kvitova, 10e mondiale et 4e tête de série, avait été contrainte à l'abandon en raison d'une blessure aux adducteurs.

Elise Mertens et Jessica Pegula se sont croisées au tournoi de New York à l'automne dernier en prélude à l'US Open. La Belge s'était imposée 6-1, 6-3. Il s'agira jeudi de leur deuxième confrontation, en simple, sur le circuit.

Elise Mertens est aussi engagée dans l'épreuve du double avec sa partenaire biélorusse Aryna Sabalenka, avec qui elle a remporté l'Open d'Australie.

Exemptée du premier tour, la paire belgo-biélorussie, tête de série N.1, joue mercredi encore au deuxième contre les Américaines Bethanie Mattek-Sands et Jessica Pegula, précisément.