"Je ne dirais pas que c'était un match facile, j'ai l'impression que je me suis juste un peu adaptée. C'est vraiment bien de rejouer sur terre battue", a déclaré l'ancienne numéro un mondiale, qui affrontera au prochain tour Sara Sorribes (57e mondiale). Devant son public, l'Espagnole a créé la sensation en sortant la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, finaliste de Roland-Garros l'an dernier, en trois manches 6-3, 2-6, 6-3.

Osaka, qui a bénéficié d'une invitation pour jouer sur la terre battue de la Caja Magica, n'a mis que 61 minutes pour se débarrasser de Potapova, qui restait pourtant sur neuf succès consécutifs sur terre battue, dont le titre à Istanbul la semaine dernière.

A 24 ans, la Japonaise, revenue à la 36e place du classement mondial après une année 2021 difficile sur le plan psychologique qui l'a vue chuter au 77e rang, n'a toujours pas remporté de titre sur terre battue et n'a jamais dépassé le 3e tour à Roland-Garros, en cinq participations.

Pour enfin réussir sur cette surface particulière, la joueuse a déclaré mercredi s'être inspirée de certaines méthodes de Rafael Nadal. "Je pense que je lui ai piqué l'une de ses méthodes qu'il emploie et l'ai appliquée à l'entraînement récemment", a détaillé Osaka, qui s'est préparée sur la surface ocre pendant plusieurs jour sur les terres de "Rafa" à Majorque.

Osaka avait acté son retour au premier plan en atteignant la finale du WTA 1000 de Miami début avril, où elle a cédé face à la N.1 mondiale, Iga Swiatek.