Tennis

La Britannique Johanna Konta, 42e joueuse du monde, et la Tchèque Karolina Pliskova (N.4), 7e mondiale, se sont qualifiées samedi pour la finale du tournoi WTA de Rome, épreuve sur terre battue dotée de 3.452.538 euros.

Samedi en demi-finales, Konta a battu la Néerlandaise Kiki Bertens (N.6), 4e mondiale, 5-7, 7-5, 6-2 au bout de 2h49 minutes de match.

Konta, 28 ans, affrontera en finale, dimanche, Karolina Pliskova, 27 ans, victorieuse de son côté de la Grecque Maria Sakkari, 63e mondiale, issue des qualifications, 6-4, 6-4 en 1 heure et 28 minutes de jeu.

"Je suis très heureuse d'être en finale ici. C'est ma deuxième finale la plus importante après Miami (tournoi qu'elle a gagné en 2017, ndlr). C'est un moment important de ma carrière", a déclaré la Britannique après sa victoire en presque trois heures.

Konta, 42e mondiale mais ancienne membre du Top 10 en 2016 et 2017, réussit un remarquable parcours à Rome, où elle avait déjà battu les Américaines Sloane Stephens (N.8 mondiale) et Venus Williams.

Avec Bertens, c'est la N.4 mondiale et récente triomphatrice à Madrid qu'elle a cette fois éliminé. A un peu plus d'une semaine de Roland Garros, la Néerlandaise s'est de son côté dite satisfaite de son parcours au Foro Italico.

"Je sais que je viens de vivre deux très bonnes semaines. J'ai quelques jours pour me reposer avant d'arriver à Paris. Et je pense que là-bas, tout peut arriver. Si je joue bien, je peux aller vraiment loin", a-t-elle dit.

Karolina Pliskova compte 12 titres à son palmarès et a remporté cette année le tournoi de Brisbane.

Déjà finaliste cette saison à Miami, Pliskova, ancienne N.1 mondiale, n'avait jamais atteint les demi-finales à Rome.

L'année dernière, elle avait justement été battue au 2e tour par Sakkari, sa victime de samedi (aujourd'hui 63e mondiale et sortie des qualifications).

Furieuse après une décision d'arbitrage, elle avait frappé dans la chaise d'arbitre à plusieurs reprises avec sa raquette à la fin du match.