Alors que les grands noms sont soit sur le flanc soit en préparation pour les Jeux olympiques, les Belges étaient presque tous sur le pont jeudi. Ils ont connu des fortunes diverses.

À Prague, Greet Minnen s’est hissée en quarts de finale à la suite de sa victoire face à Anastasia Gasanova 6-3, 7-6 (3). Elle affrontera l’Australienne Storm Sanders.

Le match le plus attendu opposait Ysaline Bonaventure à la lauréate de Roland-Garros Barbora Krejcikova. La Stavelotaine a résisté avant de s’incliner 7-6 (2), 6-4. La défaite avait un goût assez doux.

"Mais la défaite est un peu décevante quand même", nous confiait Ysaline Bonaventure. "Je suis très contente du niveau de jeu affiché par rapport à ce que je produisais ces derniers mois. J’ai eu beaucoup d’opportunités dans le premier set. Je menais 4-2. Elle n’était pas hyper bien dans le match. Moi, je jouais de manière assez juste. Puis j’ai moins bien servi, ce qui me coûte le premier set. Globalement, le match était assez positif. J’ai réalisé une bonne prestation face à la gagnante de Roland-Garros. J’ai l’impression qu’il y avait de la place pour un set de plus."

Bonaventure prenait ensuite un peu de hauteur. "Je continue sur ma lancée", dit celle qui a fait un quart de finale la semaine dernière à Hambourg. "C’est bon de gagner des matchs. J’ai à nouveau de bonnes sensations."

Elle n’a pas voyagé seule en République tchèque. "Kirsten Flipkens m’a accompagnée cette semaine. Elle est toujours sur la touche à cause de sa blessure à la cheville encourue à Abu Dhabi. Elle m’a aidée en m‘accompagnant gentiment. J’ai pu profiter de son expérience à Prague. Elle a toujours une vision juste de la situation", poursuit celle qui cherche toujours son coach.

Samedi, elle se rendra en Pologne pour un 250 000 dollars où elle est dans le tableau final. "Mon moral est bon. Je ressens un peu de fatigue, ce qui est positif car j’enchaîne des matchs. Je remonte la pente. Je récupère la niaque. Les choses s’annoncent bien pour la suite de la saison."

Tellement mérité.